Diables Rouges: Chassé de la Guinée, Paul But touche 22 millions « ofélé » chaque mois au Congo

0
458

Depuis qu’il a pris les rênes de la sélection nationale de football, le belge n’a jamais gagné un match et voir son équipe jouer est une honte totale. Aucun système de jeu n’est développé et les joueurs venus d’Europe ressemblent aux Ewawas soûlards de Mikalou. Les deux escrocs de la fédération que sont Mayolas et Moussodia auraient pu faire confiance au kanga léki na kanga yaya Barthelemy Ngatsono que de jeter dans l’eau les 22 millions que touche mensuellement Paul But.

Après l’humiliation face à la Namibie à Brazzaville avec en cadeau une coupure de courant signé Adou Danga, les Diables Rouges ont encore naturellement perdu au Sénégal devant les Lions par deux buts à zéro. On s’attendait à une défaite plus lourde et il faut remercier les Sénégalais pour leur compassion. Entre temps dans deux sémaines, l’auteur principal de cette humiliation empochera sans remord son salaire mensuel de 22 millions.

Depuis sa nomination comme entraîneur des Diables Rouges football, Paul Put, qui gagne 34.000 Euros de salaire mensuel, soit plus de 22.100.000 FCFA, présente un bilan nul comme l’indiquent ses 3 matchs nuls enregistrés dans le cadre des Éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022.

Le belge, qui s’auto satisfait, à priori, de son mauvais coaching, pointe plutôt un doigt accusateur sur le programme des rencontres établies par la Caf-Fifa.

Les arbitres des matchs Togo-Congo à Lomé et Namibie-Congo sont également présentés comme les démons qui ont empêché aux Diables Rouges d’enregistrer 6 points. Quel mauvais procès!

Football : Paul Put radié « à vie » en Guinée

La Fédération guinéenne de football (Féguifoot) a pris cette décision un mois après qu’elle a limogé Put pour des résultats insatisfaisants à la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

« Il a été ainsi prononcé à son encontre une interdiction à vie de toute activité relative au football », affirme un communiqué de la Féguifoot.

Il est reproché au technicien belge d’avoir enfreint le code d’éthique et le code de discipline de la Féguifoot.

Paul Put a dirigé l’équipe nationale guinéenne de mars 2018 au 16 juillet dernier et a été éliminé aux huitièmes de finale de la CAN.

Son limogeage survenu le mois dernier a eu lieu dans un « climat de méfiance », selon la Fédération guinéenne de football.