Des opposants radicaux congolais en conclave à Libreville

0
2358

L’opposition Congolaise s’organise dans le but de se préparer aux événements futurs qui s’annoncent dans la scène politique. Tout le monde est presque convaincu que Denis Sassou Nguesso est en fin de vie et à tout moment tout peut se précipiter. Loin de la guerre de succession qui oppose les membres du clan Mbochis, les opposants radicaux au régime de Brazzaville ont été en conclave à Libreville au Gabon.

Du 16 au 20 Novembre 2022, les opposants au régime de Brazzaville se sont retrouvés dans la capitale gabonaise pour discuter sur la situation politique au Congo. A l’issue de cette conclave, une feuille de route a été approuvée à l’unanimité dont le contenu n’a pas été livré.

Venus d’Europe, d’Amérique, d’Afrique du Sud et du Congo, ils ont été plus de 40 à réfléchir sur le devenir du Congo, un pays qui sombre encore sous la dictature d’un tyran, très impitoyable pour son fauteuil.

Selon des indiscrétions sur cette rencontre, des officiers actuellement en service au Congo auraient aussi pris part, ainsi que deux éminents professeurs d’université exerçant aux USA. Les participants à cette conclave ne se sont pas prononcés sur la rumeur d’une présence d’hommes armés dans les localités gabonaises le long de la frontière avec la Cuvette-Ouest.

« Ce qui est évident actuellement, tout vaut pour renverser Denis Sassou Nguesso et assurer une alternance à la tête du Congo» confie un participant à cette conclave. Sur le choix de Libreville comme lieu de la rencontre, un opposant a refusé de mêler les autorités gabonaises et a évoqué la fraternité entre les deux peuples qui se soucient de leur avenir.

« Denis Sassou Nguesso et son clan croient juste être à l’abri de tout et font trop confiance à leur milice engloutie dans les forces armées, mais ils seront surpris » tranche un autre opposant qui prône l’utilisation de la force pour libérer le Congo. Il a aussi ajouté que si Sassou Nguesso s’associe au Rwanda, il n’est pas mauvais que l’opposition se trouve aussi des partenaires dans la sous-région.