Décentralisation : le gouvernement entend régulariser la situation des collectivités locales

0
425

Le climat social, la perception et la rétrocession des centimes additionnels aux collectivités locales ont été au centre de la séance de travail que le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, a eu le 4 novembre, à Brazzaville, avec le collectif des maires du Congo et des présidents des Conseils départementaux ainsi que les représentants des travailleurs.

Face aux difficultés que traversent les collectivités locales et les agents municipaux, la délégation est venue écouter les propositions du gouvernement. Ainsi, le gouvernement entend verser au moins un mois de salaire dans les tout prochains jours.

Selon le président du Conseil municipal et maire de Dolisie, Ghislain Rodrigue Nguimbi Makosso, de par la crise économique, les subventions ne sont plus reversées au niveau des collectivités locales. « Mais, là où le bât blesse, c’est que même la rétrocession qui fait partie des impôts locaux que l’Etat versait systématiquement aux collectivités locales ne passe plus depuis février 2021. Du coup, nous avons du mal à faire fonctionner les collectivités locales, notamment les sessions et le paiement des salaires. Dans plusieurs mairies, il y a des grèves qui sont décrétées çà et là », a-t-il expliqué.

A l’issue de cette réunion élargie, le maire de Dolisie s’est réjoui du fait que le gouvernement a décidé de prendre à bras le corps cette situation et a mis en place une stratégie de gestion de ces questions qui devraient être traitées avec les acteurs sur le terrain. « La réponse concrète c’est déjà la mise en place d’un groupe de travail qui va désormais suivre ce genre de dossier pour que les centimes additionnels soient versés de façon systématique aux collectivités locales. Le Premier ministre a annoncé des dispositions claires pour que d’ici là des solutions soient trouvées afin d’étancher tant soit peu les difficultés des collectivités locales, des agents municipaux et la tenue des sessions des Conseils », a poursuivi Ghislain Rodrigue Nguimbi Makosso.

En effet, le groupe de travail qui sera mis en place regroupera les cadres des ministères des Finances, de l’Administration du territoire, l’Association des maires du Congo et l’Association des présidents des Conseils départementaux ainsi que le représentant des syndicalistes. Le but étant de faire l’évaluation à mi-parcours de l’évolution des différents dossiers.  

Notons que les mairies de Ouesso, dans la Sangha, Mossendjo et Dolisie, dans le Niari, Nkayi, dans la Bouenza, sont en grève depuis le 9 juillet dernier. Au 19 juillet, elles avaient respectivement 52, 51 et 46 mois d’arriérés de salaires. Jusque-là épargnée, la mairie de Brazzaville est entrée dans la danse. « Nous osons croire qu’avec les pistes de solutions proposées par le chef du gouvernement, les mairies vont reprendre le fonctionnement tant souhaité par le chef de l’Etat », a conclu le maire de Dolisie.