Cuvette Ouest : un pont en cours de réalisation sur la rivière Likouala-Mossaka

0
755




Le premier ministre Clément Mouamba a visité, le 14 janvier, le chantier de construction du pont de service à caractère semi-définitif sur la rivière Likouala-Mossaka à Etoumbi, axe Etoumbi-Mbomo, dans la Cuvette-Ouest.





« Nous sommes venus réaffirmer la volonté du gouvernement, dire que la population de cette zone n’est pas du tout oubliée. Pour faire ce pont de service, il a fallu qu’on mobilise les ressources. Nous sommes en négociation avec des partenaires pour trouver des ressources supplémentaires afin de finir le projet de construction du pont définitif (NDLR) », a rassuré le Premier ministre.L’axe routier Etoumbi-Mbomo est marqué depuis 2018 par sa discontinuité dès son PK d’origine, à cause de l’interruption de trafic occasionnée par la noyade d’un bac de 30 tonnes sur la rivière Likouala-Mossaka.

D’autre part, les travaux de construction du pont définitif en béton, entrepris par la délégation générale aux Grands travaux arrêtés depuis 24 mois faute de financement n’ont toujours pas repris à ce jour. « Par manque de financement, il n’y a plus de passage sur cet axe. On va ériger une infrastructure pas définitive mais qui permettra l’écoulement des produits et la circulation des personnes et des biens. A 65 km de Mbomo, il y a le Parc national d’Odzala. Ce parc est intégré dans le cadre de la diversification de l’économie », a fait savoir Alfred Opimba, député de Mbomo.




Comme solution alternative de rétablissement provisoire d’une libre circulation des personnes et des biens et pour permettre la desserte du district de Mbomo demeuré longtemps enclavé, il a été retenu la pose d’un pont de service. Soulignons qu’il y a environ deux mois, le Parc national d’Odzala-Kokoua a mis en service un bac pour faciliter la circulation dans cette zone.

Ce pont métallique à treillis modulaire est démonté sur la rivière Niari à Bouansa, où un pont définitif a été construit, pour être transféré sur la rivière Likouala-Mossaka à Etoumbi.

Ce pont à caractère semi-définitif comporte deux cullées en béton armé, quatre piles intermédiaires en viroles métalliques circulaire de 0,60m de diamètre et un tablier métallique à treillis modulaires de type Bayley.




Cet ouvrage permettra non seulement de rétablir le trafic, mais aussi de servir « très prochainement » pendant la reprise des travaux de construction du pont définitif comme ouvrage de service. L’ouvrage sera constitué de cinq travées d’accès de 2x15m de long. Ce pont de 86m de long et 3,20 m de large.

Financé par l’Etat congolais à hauteur de 1.476.317.229 FCFA, ce projet qui a débuté en octobre dernier, s’achèvera en juin prochain, estime la CRBC, société en charge des travaux.

Entre 2009 et 2010, le ministère en charge de l’Equipement avait installé un bac sur la rivière Likouala-Mossaka à Etoumbi axe Etoumbi-Mbomo pour assurer la traversée des usagers. Ce bac a été remis aux collectivités locales pour gestion. En 2018, le bac usé par manque de suivi, a sombré dans les eaux. La seule solution était donc, selon le directeur général de l’Equipement, Lambert Oléa, de poser un ouvrage de service pour rétablir, dans un premier temps, la circulation entre les différentes localités.