Cuba : sans bourse,les étudiants Congolais sont devenus des musiciens et putes pour survivre

0
3403




 

 

Les étudiants Congolais à Cuba vivent des moments difficiles à cause du non paiement par l’État Congolais de leurs bourses d’études. Si les hommes sont obligés de se lancer dans le trafic de drogue ou dans la musique,les filles se prostituent pour pouvoir vivre. Et comme ça au Congo,dit-on il y a un chef d’État qui pense à l’avenir du pays.

La première vague des étudiants Congolais envoyés à Cuba était constituée de 700 personnes dont 600 ressortissants du nord et 100 du sud. Ce choix répondait à la politique tribale du pouvoir de Sassou qui projette de créer une élite nordiste qui dominerait le sud .

Mais peine perdue,les meilleurs étudiants s’avèrent tous être ceux du sud,alors que ceux du nord sont des éternels redoublants. Choisis par accointances ethniques,nombreux sont les étudiants qui se demandent toujours le but réel de leur séjour à Cuba.




Habitués à la facilité du pays où les parents leur accordaient toutes les commodités avec l’argent volé,ces pseudos étudiants se retrouvent dans une situation difficile dans l’île des caraïbes depuis que l’État n’arrive plus à honorer à ses engagements.

Abandonnés à eux-mêmes,certains étudiants n’hésitent plus à travailler pour les petits trafiquants de drogue Cubains pour avoir de quoi vivre. D’autres sont devenus des musiciens de la salsa et animent des soirées dans différents cabarets de la « isla de la juventud » et de la Havane.

Les filles par contre se sont lancées dans la chasse aux touristes en offrant ce qu’elles ont de plus précieux, à savoir leur corps.

60 étudiants ont pu s’échapper de Cuba pour les USA via le Mexique avec tous les risques que cela comporte. La base du développement d’une nation est l’éducation qui favorise des ressources humaines qualifiées. En négligeant cela,le pouvoir montre à quel point,le devenir du Congo n’est pas son obsession.

Partis pour étudier et servir le Congo demain,les étudiants sont devenus des grands animateurs des cabarets où ils se distinguent par des danses venues de Brazza et Ponton dans l’espoir d’obtenir quelques billets de dollars.

Dans le futur,quel sera le comportement de cette ancienne étudiante qui aura vendu son corps pour vivre dans l’administration publique ?



LEAVE A REPLY