Congo/Energie: entre le rêve utopique du ministre Sayi et la folie du boulevard énergétique de DSN

0
655

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, M. Honoré Sayi, a annoncé, le 22 octobre à Brazzaville, qu’il projette de créer des foyers et ceintures électriques autour de Brazzaville, du Pool, de Pointe-Noire et du Kouilou, en vue de pallier le problème récurrent de manque d’électricité dans les ménages congolais.

Il a annoncé ce projet dans son message qu’il a lu à l’occasion de la Journée mondiale de l’énergie, placée cette année sous le thème «Accès à l’électricité pour tous, à faible coût».

Pour les départements de Brazzaville et du Pool, il a dit qu’il envisage la construction de six barrages de 500 Mw minimum chacun sur le fleuve Congo, un barrage de 50 Mw sur la Loufoulakari, un barrage de 220 Mw sur Mouanga Mapita et Kwémbali.

Concernant les départements de Pointe-Noire et du Kouilou, M. Sayi a dit qu’il compte mettre en place deux grands barrages, celui de 800 Mw de Sounda et de 700 Mw de Kakamoéka. Outre ces départements, il a fait savoir qu’il envisage aussi d’ériger d’autres barrages dans les bassins miniers du Niari et de la Lékoumou.

Il s’agit du barrage de 101 Mw de Mourala, du barrage de 230 Mw de Nianga, du barrage sur les trois sites d’Ibabanga, du barrage de Mpoukou de 200 mw et  celui de Bikongo, d’une capacité de 110 Mw.

Dans son message, M. Sayi a également indiqué qu’il prévoit la construction d’un transport en boucle de l’électricité et des lignes de transport conséquentes, futuristes et adaptées à la production de l’électricité, en adéquation avec les  ambitions du gouvernement.

Aussi, il a dit que le Congo va très prochainement augmenter sa capacité de production d’électricité dès la mise en service du barrage de Chollet, estimé en puissance à 600 Mw. En outre, le pays va bénéficier de l’extension et du développement de la centrale électrique à gaz de Côte Matève ainsi que celle de Djeno, afin de permettre d’obtenir près de 2.200 Mw, en plus de la puissance existante.

A ce propos, il a indiqué que l’ambition du gouvernement est de faire du Congo un pivot majeur de l’électricité au niveau sous régional, régional et international.

(ACI)