Comment Romuald Moubenda gagne des millions avec les parkings de Tié Tié

0
1583

La nomination à un poste de responsabilité est une lourde charge à laquelle l’élu devrait s’atteler à remplir avec abnégation et professionnalisme. Mais au Congo, une nomination est une occasion en or pour se refaire une santé financière loin des objectifs fixés. C’est le cas de l’ancien guerrier Romuald Moubenda, bombardé bizarrement à la tête de la mairie de Tié Tié à Pointe-Noire. Celui qui en avait marre de la galère de Paris n’a pas tardé à installé un système de prédation en sa faveur. Tous les parkings de sa circonscription lui reversent un pourcentage chaque jour et on parle des millions qu’il encaisse mensuellement.

Dans chaque arrêt de bus ou 100/100 de la commune de Tié Tié, tout véhicule à chaque remplissage est contraint de verser 100 frs aux chargeurs qui sont en réalité au service du maire, commissaire de la circonscription. Sur chaque 100 frs versés, le chargeur garde 50 frs et le reste est partagé entre le maire et le commissaire du PSP de la zone.

C’est le grand deal que Romuald Moubenda à imposer depuis sa nomination insensée à la tête de la mairie de Tié Tié. Un maire qui se présente parfois en retard aux cérémonies de mariage à cause de son état d’ivresse de la veille.

Dans ses souvenirs de guerrier qui lui ont motivé cette récompense, Romuald Moubenda dont la femme Michael Moutouari traité de fous tous ceux qui critiquent Sassou Nguesso, a instauré un vrai système d’enrichissement personnel avec une cohorte de relais. Les chargeurs qui ont pris d’assaut les arrêts de bus jouissent d’une protection municipale au point de le faire signifier aux chauffeurs récalcitrants.

« Si les Mbochis volent pourquoi pas moi, le natif de Pointe-Noire » aime lancer Romuald Moubenda qui ne cesse d’acheter des biens immobiliers et des terres à Pointe-Noire.