Brazzaville règle sa dette intérieur

0
528





À quelques mois de la présidentielle 2021, Brazzaville paie ses créanciers pour tenter de relancer des grands chantiers à l’arrêt.

Ludovic Ngatsé, ministre délégué aux finances, a pu apporter des détails sur le paiement imminent de la dette intérieure. C’était ce matin lors d’une conférence de presse qu’il a animée au ministère des finances.




Les grands opérateurs, créanciers de l’État congolais, dont les travaux d’envergure sont à l’arrêt du fait de la raréfaction des sources de financement, sont, en priorité, concernés par le paiement de la dette intérieure, d’un montant de 300 milliards de FCFA, mobilisé par le club de Brazzaville.

 » Les 25% de ce montant seront consacrés au paiement des opérateurs dont la créance se situe entre 0 et 10 milliards FCFA « , a indiqué Ludovic Ngatsé.
Les 75% restants seront destinés aux grands comptes, avec engagement de bonne foi de leur part d’injecter le fruit du paiement dans les grands chantiers comme la construction par Asperbras des hôpitaux généraux de Brazzaville et Pointe-Noire, la réhabilitation de la nationale 2 par la française sgc…




L’État congolais veillera, indique le ministre délégué aux finances, que cet engagement de bonne foi se traduise dans les faits. Voilà pourquoi certaines opérations de transferts vers l’extérieur seront contrôlées via la banque centrale.
Le paiement d’une partie de la dette commerciale, dont le montant global, après audit, s’élèverait à près de 900 milliards FCFA, est une excellence occasion qui permet à Brazzaville de relancer partiellement son économie.

À y regarder de près, cette initiative de relance économique, concoctée en interne, est, peut-être, l’un des signes avant-coureurs de l’annonce de la candidature du président Dénis Sassou Nguesso, candidat à sa propre succession, dans les mois à venir.

Source : Alphonse Ndongo