Brazzaville : le Conseil municipal statue sur l’usage commercial des motocyclettes

0
844

La troisième session ordinaire administrative du Conseil départemental et municipal de Brazzaville s’est ouverte le 19 septembre. Les conseillers vont débattre sur plusieurs affaires parmi lesquelles la règlementation de l’usage des motocyclettes à but commercial dans la capitale congolaise.

Dix projets de délibération à caractère socio-économique et culturel sont en examen au cours de la session dirigée par le président du Conseil départemental et municipal de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba.

En premier, le Conseil municipal va mener une réflexion approfondie sur la réglementation des taxis-motos dans le périmètre urbain de Brazzaville. Il s’agira pour les conseillers d’étudier les modalités pratiques adaptées, afin de réguler cette forme de transport public qui prend de l’essor, mais aux conséquences fâcheuses.

« La session ordinaire administrative qui s’ouvre ce matin nous permettra de nous prononcer sur le secteur des taxis-motos dans la ville de Brazzaville. Les taxis-motos, pourtant interdits dans le périmètre urbain, servent certes à résorber le problème du chômage des jeunes et à pallier les difficultés de transport, mais sont aussi à l’origine des accidents de circulation, à cause de la mauvaise conduite, du non-respect du code de la route et des règles de sécurité. Il est donc nécessaire d’assainir cette activité », a souligné le député maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba.

Au cours de cette session qui va se clôturer le 29 septembre prochain, le Conseil municipal va aussi examiner la possibilité d’autoriser la signature d’une convention-cadre de coopération entre la mairie de Brazzaville et l’Université Marien-Ngouabi. Cette convention-cadre vise, entre autres, « à créer des conditions d’une action concertée permettant d’assurer un meilleur encadrement » des étudiants de l’alma mater, en mettant un accent particulier sur l’employabilité des jeunes.

Les élus locaux vont aussi statuer sur les projets de délibération portant gestion des marchés domaniaux et réglementation de l’utilisation des instruments de musique et application des pénalités sur les nuisances sonores dans la capitale.

De même, ils vont profiter des onze jours de session pour statuer sur le projet de délibération autorisant la signature du protocole relatif à la construction et la gestion du bâtiment annexe du centre culturel de Poto-Poto, 3e arrondissement de Brazzaville.