Bénin: l’ambassade des USA appelle au respect des normes démocratiques

0
509

L’Ambassade des Etats-Unis au Bénin a publié jeudi une déclaration au sujet de l’élection Présidentielle dans ce pays ouest-africain, appelant à la responsabilité de toutes les parties prenantes.

« Pendant plus de trente ans, le peuple du Bénin a tiré une fierté bien méritée d’élections démocratiques qui garantissent aux électeurs un choix parmi les candidats » en lice, a d’abord reconnu la représentation diplomatique.

Alors que le pays s’approche du rendez-vous où les électeurs choisiront leur futur président, le 11 avril prochain, les Etats-Unis affirment ne soutenir aucun candidat ou parti politique en particulier, mais soutiennent « le processus démocratique en lui-même ».

Washington exhorte « toutes les parties concernées et les citoyens à s’assurer que le processus électoral soit pacifique et qu’il respecte les normes démocratiques avant, pendant, et après le jour du vote ». Tous les acteurs devraient ainsi s’abstenir de toute action qui pourrait engendrer la violence.

La représentation diplomatique a interpellé aussi les forces de sécurité dont la mission est d’assurer la sécurité du peuple béninois, dont les candidats, ainsi que des membres de la société civile.

Sur le terrain, l’opposition dénonce un scrutin verrouillé. Plusieurs grandes figures dans ses rangs se trouvent soit en exil ou condamnées à des peines d’inéligibilité. Le cas de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, condamné en 2018, à 20 ans de prison pour trafic de drogue, était arrivé troisième à la dernière présidentielle.

Le 5 février dernier, un des candidats, Ganiou Soglo, a été blessé par balles par des individus non identifiés.

Dans un communiqué publié mercredi 10 février, le représentant spécial des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, qui a effectué une visite dans le pays, a appelé « toutes les parties prenantes à privilégier le dialogue pour résoudre les éventuelles divergences », et les a invités « à ne ménager aucun effort pour garantir l’organisation d’une élection paisible, participative et transparente ».