A Paris,Mere Antou à la recherche des témoins contre Dabira et Nianga Mbouala

0
5789




 

 

Antoinette Sassou Nguesso,l’épouse cocue du chef de l’État a profité lors de son dernier séjour parisien de rencontrer quelques congolais et étrangers à qui elle a demandé contre espèces trébuchantes et sonnantes de témoigner contre les pseudos putschistes Dabira et Nianga Mbouala. Ces témoins devraient assumer avoir été complices du fameux coup d’État échoué.

Les Congolais sont tristes d’apprendre que le fameux putsch du général Norbert Dabira n’a pas eu lieu. Par ce putsch,le peuple se serait débarrassé des médiocres qui les tiennent en otage depuis plus de 30 ans.

Antoinette Sassou Nguesso qui aime toujours se faire passer comme une sainte parmi les loups,a bien été à la manœuvre,profitant de son séjour parisien en cherchant des personnes pouvant incriminer les généraux Dabira et Nianga Mbouala.




L’on se demande d’où vient cet acharnement contre le général Ngatsé Nianga Mbouala qui a pourtant alerté le chef de l’État des intentions du général Norbert Dabira. Qui veut réellement faire couler Nianga Mbouala ? La suite des événements nous éclairera.

La chute du général Ngatsé Nianga Mbouala a commencé à prendre sa forme avec son limogeage hier de ses fonctions du commandant en chef de la garde républicaine.Sa probable arrestation et inculpation seront l’apothéose pour ses adversaires au sein du clan, qui sont à la manœuvre de ses petits coups bas.

Convaincu que Dabira disposait des connexions dans le milieu de la diaspora congolaise en France,mais aussi des milieux d’affaires,le pouvoir a demandé à Mère Antou de dénicher des faux témoins qui joueront ces rôles.

Un peu la même chose qui s’est passée avec le général Jean Marie Michel Mokoko. Bien consciente que le Congolais est prêt à vendre son propre frère pour de l’argent,Antoinette Sassou Nguesso s’est réuni avec nombreux d’entre aux à Paris afin qu’ils incriminent les deux généraux.

La veuve d’un ancien cacique du pouvoir qui a admis avoir rencontré le général Norbert Dabira à Paris,ne s’est pas laissée embobiner par la proposition d’Antou,s’interrogeant même de cet acharnement à diaboliser coûte que coûte Nianga Mbouala.

La situation du pays est si déplorable que tout patriote ne peut que se plaindre de la mauvaise gouvernance de ses dirigeants.Et cela ne peut en aucun cas être vu comme une volonté réelle de complot contre les institutions de la république. Et ce comportement d’Antoinette Sassou Nguesso montre à quel point,la femme du diable l’est aussi.