Victime de sa main noire, Raymond Mboulou aurait traité Moungalla de « pauvre ndoundou »à Kintélé

0
3282

Les dernières révélations sur ce média concernant la main noire dont il a été victime de la part de Moungalla, ont remué le couteau dans la plaie du ministre Raymond Mboulou, lui qui tentait de toit oublier. Lors du mini séminaire du gouvernement à Kintélé, le pédophile de Mpouya n’a pas hésité de traiter son bourreau de « pauvre ndoundou » devant leurs collègues. Comme quoi on ne badine pas avec la question des fesses !

Il sera très difficile pour le ministre Zéphirin Raymond Mboulou d’oublier le coup d’État amoureux dont il a été victime de la part de son collègue Thierry Moungalla. La belle et soi-disant très tendre France Aline Ekotabéka lui a été ravie alors qu’il en avait encore envie.

Lors de la mini retraite gouvernementale qui s’est tenue à Kintélé, le vieux Mboulou n’a pas digéré passer quelques heures avec son ennemi Moungalla. Selon le songui songui, il l’aurait traité de pauvre ndoundou dont le cadavre va disparaître. Jusqu’où la jalousie peut conduire ?

Quand il a été victime de cette fatale main noire, Raymond Mboulou, s’est plaint chez Sassou Nguesso et JDO, ses principaux soutiens. Mais,le chef de l’État qui avait déjà autorisé la main noire de son fils Kiki sur Otto Mbongo, n’a pas trouvé de reproches à faire à Moungalla, bien au contraire à féliciter sa bravoure.

Le songui songui raconte aussi que Mboulou a tenté mystiquement Moungalla et a échoué lamentablement. Moungalla, étant de Sibiti, il serait protégé hermétiquement. Le plus énervant pour Mboulou est de constater que ses messages d’amour et de réconciliation envoyés à son ex, tombent toujours dans les mains de Moungalla. Le vieux de Mpouya est désemparé.