Urgent : le site du barrage de Sounda bradé aux Chinois pour exploiter les minerais par deux caciques du pouvoir

0
3445

C’était la promesse phare en mars 2016 et 2021 du candidat Sassou Nguesso aux populations du Kouilou, la construction enfin du barrage de Sounda qui devrait soulager les problèmes énergétiques du pays. Il ressort des riverains qu’une société chinoise a déjà installé ses engins dans le site pour tout raser afin d’extraire d’importants minerais qui s’y trouvent dont de l’Or Pure.

Une réunion urgente des ressortissants du Kouilou s’est tenue à Pointe-Noire au cours de laquelle il a été décidé de dépêcher sur Brazzaville une délégation des députés de ce département pour tenter de ramener aux bons sentiments le clan d’Oyo, bien décidé à brader toutes les richesses du Kouilou.

Cette délégation des parlementaires du Kouilou devrait non seulement rencontrer le chef de l’État, mais aussi le premier ministre et la première dame, originaire du Kouilou. La joie sur la nomination de leur fils à la primature n’aurait été que de courte durée.

Ce site de Sounda revêt un caractère très spécial pour les originaires du Kouilou dont les ancêtres s’en servaient pour invoquer leurs aïeux. Un sage du coin n’a pas eu des mots pour exprimer sa déception face à cette concession faite par le clan de l’Alima aux Chinois afin de détruire complètement le site.

Les techniciens Chinois sur place affirment avoir reçu le feu vert de casser les pilons du barrage et raser les montagnes avoisinantes qui hébergeraient d’importants gisements d’Or. Le barrage pour Denis Sassou Nguesso et son clan serait une utopie et les gisements d’Or sont plus importants.

« Nous sommes en deuil et c’est très dur à surmonter!» a déclaré un sage du Kouilou, qui voit comment le berceau de leur culture est en passe d’être détruit à cause de la cupidité des gens qui en méconnaissent la valeur. Rien d’étonnant quand on sait que les richesses du Kouilou ont toujours servi de vache à lait à ces incompétents qui dirigent le Congo et dont l’unique projet économique ne tourne qu’autour des matières premières.

Le bradage du sous -sol du Kouilou et du Grand Niari répond à la volonté d’affaiblir ces contrées et de rembourser la colossale dette contractée auprès de la Chine.