Un lot de produits éclaircissants de la peau de la présidence du Congo saisit à Roissy

0
4766
Echantillon de produits éclaircissants en vente dans le salon de beauté Beauty Chic by Tola, tenu par Bator Gakou, elle dit soigner les victimes des produits éclaircissants nocifs. Le Khessal (éclaircir en wolof) est une pratique dangereuse pour la santé mais très répandue en Afrique de l’Ouest où les femmes sont considérées plus attractives quand elles ont la peau claire.




Les douanes françaises ont saisi un important lot de produits éclaircissants de la peau destiné à la présidence du Congo Brazzaville. Scellé comme colis diplomatique, les services de douane se référant à la loi interdisant le commerce de ce type de produit sur le sol, ne se sont pas empêchés de prendre cette décision. « Comment une présidence peut-elle commander de tels produits ? » s’est interrogé un douanier.




Né avec un teint foncé, tous les congolais ont constaté la métamorphose du chef de l’État, Denis Sassou Nguesso, qui s’active chaque jour à devenir blanc. Pour ce faire, il utilise les crèmes fabriquées en Amérique et qui servent de blanchissement de la peau aux noirs.

Une commande faite par la présidence de la république Congolaise aux États-Unis qui transitait par l’aéroport parisien de Roissy, a été saisie par les services des douanes malgré son caractère diplomatique.




Des tractations entre les représentants de la présidence congolaise et la partie française n’ont pas fait fléchir les douaniers aux frontières qui ont décidé de détruire ces produits, en l’application de la loi interdisant son utilisation en France.




Nombreux sont les personnes noires souffrant d’un complexe qui s’adonnent au blanchissement de la peau pour se croire importantes. Mais, voir tout un chef d’État le faire est aberrant et surtout déclenche un effet boomerang sur la population. Denis Sassou Nguesso, est visiblement un grand chantre du « Tilongo c’est bon ! » de Rapha Boundzeki.