«Tant que les francs-maçons dirigeront, le Congo tournera en rond », un général ex franc-maçon repenti

0
2671

Pour mieux contrôler l’élite africaine, les occidentaux ont demandé à leurs Loge d’aller imposer la franc-maçonnerie en Afrique comme ce fut le cas avec l’évangélisation pendant la colonisation. Certains dirigeants africains très assoiffés du pouvoir sont tombés dans le piège et gouvernent leurs pays selon la volonté des francs-maçons occidentaux. C’est le cas du Congo où Denis Sassou-Nguesso qui se dit pourtant animiste a fait de cette obédience maçonnique la clé du pays et le résultat est là. Le Congo tourne en rond comme le souligne un général des forces armées congolaises ayant quitté la Grande Loge du Congo.

Au Mali, après plus de 12 ans, les militaires de ce pays sous le commandement d’un patriote qu’est Assimi Goita ont repris la ville de Kidal aux terroristes jadis protégés par la France. En dehors du Burkina Faso, Niger et de la Russie, aucun pays africain n’a félicité cette victoire des FAMA.

Même la CEDEAO qui presse le Mali à organiser des élections y compris l’UA n’ont félicité le Mali d’avoir délogé les terroristes. Les chefs d’État de nombreux de ces pays ont fait allégeance à la Franc-maçonnerie et ne peuvent aller contre la France, leur parrain.

Un général de l’armée congolaise qui a pris la décision courageuse de claquer la porte de la Grande Loge du Congo affirme qu’il est très difficile pour un pays de s’émanciper tant que ses dirigeants seront sous contrôle des francs-maçons.

On peut le constater facilement avec l’Afrique Centrale qui est la région la plus riche d’Afrique, mais aussi la moins développée. Tous ses dirigeants sont des francs-maçons à l’exception des présidents de la RDC et de l’Angola. Ces pays tournent en rond et le cas du Gabon etait le plus flagrant sous Ali Bongo.

Au Congo, on a la sensation que les dirigeants vivent dans un autre monde et ne se rendent pas compte que le pays s’engouffre chaque jour. La Franc-maçonnerie a été mise au cœur du centre des décisions par Denis Sassou-Nguesso et son clan, lesquels ne pensent plus à la conservation du pouvoir qu’au devenir du pays.

En Europe par contre, le pays de la franc-maçonnerie, ils s’émancipent et font tout pour le bien être de leurs populations. Cela rappelle un peu les religions en Afrique qui sont devenus l’opium des peuples contrairement chez ceux qui l’ont ramené.

« Nous devrons revenir au Bokoko, à nos propres valeurs pour rêver d’un développement comme la Chine, l’Inde et certains pays asiatiques ayant gardé leurs propres croyances » confie le général avant d’ajouter que la Franc-maçonnerie tel que pratiquée au Congo est une source de perdition très dangereuse de notre société.