Suisse : «  on n’a jamais vu le franc-maçon Sassou prier autant et prononcer le nom de jésus Christ »

0
5896

Depuis qu’il est arrivé en catastrophe en Suisse pour être au chevet de son épouse dont certaines sources donnent pour morte, Denis Sassou Nguesso, n’a jamais autant prononcé le nom de Jésus Christ de sa vie. Ce sont proches qui le rapportent parfois avec un ton moqueur quand ils se souviennent qu’il a introduit la sorcellerie dans la Franc-maçonnerie au Congo.

Pour les faux et vrais pasteurs qui sont au Congo et leurs fidèles, c’est une joie immense de voir enfin un égaré reconnaître Jésus Christ comme unique sauveur. Sorcier et franc-maçon, Denis Sassou Nguesso, s’est retourné enfin vers Jésus Christ dans l’unique espoir d’obtenir le prolongement de le vie de son épouse Antoinette, dont plusieurs sources donnent pour morte, bien qu’officiellement, elle est toujours internée dans un hôpital en Suisse.

Denis Sassou Nguesso, selon ses engagements maçonniques et sorciers, ne peut jamais aller au chevet d’un malade, mais prend du plaisir à se recueillir devant sa dépouille. Mais tout a changé depuis qu’on appris la dégradation de l’état de santé de son épouse.

Sans bloquer la circulation où il crée des embouteillages monstres dans Brazzaville, Sans mobiliser ses ministres sur le tarmac de l’aéroport Maya Maya comme il adore, Denis Sassou Nguesso s’est envolé dans la nuit de mardi 17 août pour la Suisse après avoir été informé de l’état de santé de son épouse.

Accompagné d’une équipe réduite de sa garde et proches, le chef de l’État s’est dirigé droit à l’hôpital où est internée son épouse. A son chevet, il aurait fait couler des larmes accompagnés par son entourage. Les nouvelles n’étant pas bonnes, C’est en jésus Christ finalement qu’il a placé tous ses espoirs de voir Mère Antou encore parmi les Congolais.

Au Congo, tout le monde sait que Sassou est sorcier et franc-maçon, donc l’antidote de Jésus Christ, mais le voir à chaque instant implorer la miséricorde du Seigneur est une joie totale. Ses proches commentent n’avoir jamais vu le tout puissant Sassou fléchir ses genoux au sol pour reconnaître Jésus Christ comme l’unique sauveur.

La sorcellerie ne peut jamais être au dessus de Dieu, la preuve en est qu’à leur mort, c’est dans les églises que leurs dépouilles cherchent le pardon de Dieu. Les Congolais espèrent que cette dure éprouve change définitivement Sassou Nguesso et qu’il abandonne la sorcellerie et son mauvais cœur contre le Congo, vu que le cas de sa fille Edith ne lui a pas servi de leçon.