Six avions de chasse équipés des défenses anti missiles vont escorter l’avion de Sassou au retour de New-York

0
2557

La joie qui a accompagné les panafricains et les Congolais à l’annonce du fake coup d’État contre Denis Sassou Nguesso par le patron de la sécurité présidentielle a bousculé la quiétude de la délégation congolais à New York. Pendant quelques heures, la peur de la perte du pouvoir et la vie difficile en exil ont plané dans les esprits des membres de la délégation congolaise. Pour son retour au Congo, six avions de chasse équipés des défenses antimissiles vont escorter l’avion présidentielle dès qu’il sera dans l’espace aérien congolais jusqu’à son atterrissage à l’aéroport d’Ollombo dans la Cuvette.

Denis Sassou Nguesso assiste à la 72e assemblée des Nations Unies à New-York aux USA. Son départ a été marqué par l’annonce sur les réseaux sociaux du renversement de son régime par le commandant de la sécurité présidentielle en la personne du général Serge Oboa.

Dans la délégation congolaise, l’euphorie des congolais et des panafricains passent mal et le clan Sassou est plus que jamais convaincu que, nombreux sont ceux qui souhaitent leur chute.

Les mesures exceptionnelles de sécurité ont été décidés lors du retour au pays de Denis Sassou Nguesso de New-York dont la cellule de communication s’emploie à faire une large diffusion de ses activités en marge de l’assemblée générale de l’ONU.

Sur les réseaux sociaux, ses partisans relaient des informations sur la tranquillité qui règne à Brazzaville et partout au Congo. Des pilotes de l’armée de l’air congolais ont été mobilisés pour escorter l’avion présidentiel depuis son entrée dans l’espace congolais jusqu’à son atterrissage. Pour une première fois, les avions de chasse seront équipés des défenses anti missiles pour parer à toute éventualité.