Sassou Nguesso donne cadeau 35 milliards à un escroc blanc pour laver son image

0
1743




Une enquête de « Finance Uncovered » accuse la  » Fondation Brazzaville », créée par le français, Jean-Yves Ollivier, en 2014 pour relever les défis environnementaux, négocier la paix en Libye et sensibiliser le public au fléau des faux médicaments en Afrique, et soutenue par un roi, de « blanchir » plutôt la réputation du président autoritaire du Congo Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso et de renforcer le régime congolais l’un des pays les plus autoritaires et kleptocratiques d’Afrique.

Il l’a créée avec l’aide de l’un des gourous des relations publiques les plus controversés en Grande-Bretagne, Lord Tim Bell, qui est devenu administrateur.

En effet Jean-Yves Ollivier, 74 ans, a nommé l’organisme de caritative  » FONDATION BRAZZAVILLE » en 2014, en reconnaissance du traité de Brazzaville.
Cette décision avait été prise un an après que Ollivier avait encaissé une somme de 35 milliards de FCFA, soit 60 millions de dollars de gains exceptionnels , du tyran Sassou-Nguesso, pour négocier la vente d’un bloc pétrolier du Congo appelé Marine XII en 2011.

« Finance Uncovered » a donc découvert que la manne avait été réservée à la société Ollivier, Fort Consultancy and Development Corporation (Offshore) SAL, basée dans la juridiction financière secrète du Liban.

Et selon les premiers comptes publiés par la « Fondation Brazzaville, » ce sont les sociétés Fort Consultancy et Ollivier, riches en liquidités, qui ont fourni à la nouvelle organisation caritative, FONDATION BRAZZAVILLE » tout son financement initial.




Au total, Fort et Ollivier ont fourni à FONDATION BRAZZAVILLE les deux tiers de ses revenus totaux de 1,45 M £ depuis sa création.

Selon ses états financiers, Fort a également engagé près de 8 milliards de FCFA, soit, 1 million de dollars en coûts ponctuels de «publicite »