Réforme du FCFA : la question dépend des Etats africains, estime Stéphane Séjourné

0
1195

Au terme d’une tournée  africaine qui l’aura amené au Kenya, au Rwanda et en Côte d’Ivoire, le chef de la diplomatie française, Stéphane Séjournéa évoqué les relations entre la France et le Rwanda, la réforme du franc CFA, la présence militaire française en Afrique, et s’est engagé à œuvrer pour la « stabilité ».

Dans un entretien accordé à France 24 et RFI, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, Stéphane Séjourné a expliqué les grands axes de la diplomatie française en Afrique. Parmi lesquels, le franc CFA.  A en croire le chef de la diplomatie, l’avenir de cette monnaie dépend « de la souveraineté des États africains […]. Ce n’est pas à la France d’avoir un avis sur la question ». « Si les pays africains se mettent d’accord pour changer le nom, organiser différemment leur organisation monétaire, c’est de la souveraineté des États », a déclaré Stéphane Séjourné. « Nous voulons bien accompagner ce mouvement. S’il s’agit uniquement du symbole, du nom, il peut être changé. S’il s’agit d’une organisation différente de l’organisation monétaire, elle peut également être changée », a-t-il expliqué. « Ce n’est pas à la France d’avoir un avis là-dessus. Nous avons fait notre part du chemin en sortant de la gouvernance du CFA. Maintenant, aux États africains de décider », a-t-il poursuivi.

Un « partenariat équilibré » entre la France et la Côte d’Ivoire

Lors de son séjour ivoirien, Stéphane Séjourné a échangé avec le président de la République, Alassane Ouattara. Ce dernier a rappelé « les liens historiques, d’amitié, de coopération particulièrement étroits qui continuent de se renforcer » entre les deux pays, remerciant la France pour son « soutien dans quasiment tous les domaines ».  Il a ajouté : « L’économie se porte bien.  Le pays est en paix », tout en  soulignant « quelques soucis » d’ordre sécuritaire à ses frontières Nord, et restant « confiant que les excellentes relations que nous avons avec la République française continueront davantage de se renforcer ». A son tour, Stéphane Séjourné a salué « un  partenariat équilibré » entre la France et la Côte d’Ivoire, l’un des principaux alliés de Paris en Afrique, saluant le rôle joué par le chef de l’Etat ivoirien « dans la stabilité de la Cédéao », et les « bons résultats de l’économie ivoirienne depuis maintenant plus d’une décennie », rappelant que la France continuera à « œuvrer »  avec son partenaire dans la région « pour cette stabilité avec ces nouveaux partenariats ».

Stéphane Séjourné a  rappelé le rôle actif de la diaspora ivoirienne « pour créer des start up, des ponts entre nos deux peuples. C’est le sens de l’histoire de nos nouvelles relations entre les deux pays : avoir des partenariats qui sont équilibrés, avoir une diaspora qui fait ce lien entre nos cultures et nos économies » ; et remercié le président Alassane Ouattara pour le soutien à la position française et européenne sur l’invasion de la Russie en Ukraine.