RCA: la Rwandaise Valentine Rugwabiza arrivée à Bangui pour prendre la tête de la Minusca

0
877

La nouvelle représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU dans le pays est arrivée dans la capitale dimanche 17 avril. Elle remplace le Sénégalais Mankeur Ndiaye à la tête de la Minusca, la mission de maintien de la paix des Nations unies en Centrafrique, dans un contexte tendu. Les relations entre l’ONU et les autorités sont en dent scie, mais les liens qui unissent Kigali et Bangui pourraient lui servir d’atout.

Nommée le 23 février dernier par Antonio Guterres, Valentine Rugwabiza vient de poser ses valises à Bangui. Elle remplace Mankeur Ndiaye après trois années particulièrement agitées à la tête de la Minusca.

L’an passé, les groupes rebelles ont été repoussés in extremis aux portes de la capitale. Les relations avec le gouvernement sont des plus tumultueuses. Arrestations de Casques bleus, violations de l’accord sur le statut des forces par l’armée nationale et ses alliés russes, que l’ONU accuse régulièrement d’empêcher ses enquêtes sur les violations des droits de l’homme. 

Des dossiers bien connus par l’ancienne représentante permanente du Rwanda auprès des Nations unies. Pour y trouver une issue, la diplomate de 59 ans pourra sans doute compter sur les relais internes à la mission. Son pays est aujourd’hui le premier contributeur de troupes à la Minusca, jusqu’aux postes les plus stratégiques. Les Rwandais assurent par exemple la protection rapprochée du président Touadéra. 

Une relation renforcée par des accords de coopération liant les deux pays dans les domaines du commerce, de l’exploitation minière et de la défense. En plus des Casques bleus, un bataillon de l’armée rwandaise est également déployé en Centrafrique en vertu d’un accord bilatéral.