Présidentielle au Brésil: Lula à la conquête du vote évangélique

0
380

L’ancien président a tenté de séduire les électeurs évangéliques. À moins d’un mois du scrutin, Lula da Silva possède 11 points d’avance sur Jair Bolsonaro, selon un sondage publié vendredi soir, mais peine à convaincre cette communauté religieuse.

Luiz Inácio Lula da Silva a choisi São Gonçalo, une ville pauvre de la banlieue de Rio où se concentre la plus grande proportion d’électeurs de confession évangélique dans le pays -qui constituent quelque 30% de la population-, pour lancer sa grande offensive auprès de cette communauté influente jusque dans les plus hautes sphères du pouvoir. 

Plusieurs pasteurs l’ont aidé à organiser cette rencontre. « Je ne serais pas arrivé là si la main de Dieu n’avait pas guidé mes pas et mon comportement », a annoncé d’emblée le candidat face à des milliers de religieux, y compris des pasteurs et des membres d’églises évangéliques. Durant son discours, l’ancien président a prêché pour la tolérance religieuse, tout en rejetant le mélange entre religion et politique.

Une offensive qui a pour but de ravir des votes à son rival, Jair Bolsonaro, plébiscité par les électeurs de la communauté évangélique. De son côté, Bolsonaro, lors du bicentenaire de l’indépendance cette semaine, a mis en avant les valeurs chrétiennes, qui, dit-il, portent sa candidature en vue des élections du 2 octobre, comme le rejet de l’avortement.

Selon les sondages, une majorité d’électeurs évangéliques s’apprêtent à voter pour Jair Bolsonaro et en 2018, on estime que 70% des évangéliques avaient voté pour le candidat d’extrême droite ultra-conservateur. Une tendance que Lula tente d’inverser à une vingtaine de jours du premier tour. Selon l’institut Datafolha, Bolsonaro obtient 48% des intentions de vote de l’électorat évangélique, et Lula 32%.