Pour avoir exigé de justifier la provenance de leur argent avant tout partenariat, Dangoté détesté par le clan Sassou

0
1260

Il est difficile de faire les affaires au Congo quand on se tient à la logique, au professionnalisme. Il y a une famille au nom de Sassou Nguesso, incapable de gérer ses propres affaires qui veut être actionnaire à tout prix avec des vrais bosseurs. Aliko Dangoté, le vrai milliardaire Nigerian qui a cru aux belles paroles du régime Sassou pour investir au Congo sait désormais avoir été dupé. Sous pression du clan Sassou, Dangoté leur a juste exigé de prouver la provenance de leur argent vu qu’il insistait à être des actionnaires dans se cimenterie. Incapable de justifier que leur argent est propre, le clan Sassou déteste Aliko Dangoté qui a un moment avait même décidé de quitter le Congo pour la RDC.

Il a fallu l’intervention personnelle du premier ministre Anatole Collinet Makosso pour que le milliardaire Nigerian Aliko Dangoté revienne sur sa décision de fermer sa cimenterie de Mfila à Mouyondzi. Les congolais ont vu comme le prix du sac de ciment avait augmenté le temps que l’usine de Dangoté était à l’arrêt.

Depuis qu’il s’est installé dans la Bouenza contre la volonté du clan Sassou qui l’avait exigé Oyo comme localité de l’implantation de son usine, Aliko Dangoté est victime de tous les coups bas. Le clan Sassou Nguesso qui a du mal à gérer ses propres affaires à cause de l’incompétence de ses membres professionnels juste dans la vol, s’impose dans les affaires d’autrui.

La majorité des investisseurs étrangers qui viennent au Congo sont obligés de s’associer à un membre du clan Sassou Nguesso. Pourtant détenteurs de la fortune publique du Congo, les membres du clan Sassou échouent toujours dans leurs projets. Bon Boeuf, Ecair, Eco-Oil etc.

Lassé des injonctions et pressions du clan Sassou Nguesso, Dangoté savait qu’il serait dans l’incapacité de prouver que leur argent est propre d’où cette condition avant tout partenariat.Bien entendu, pour le régime de Brazzaville, le milliardaire Nigerian les traite de voleurs d’une manière ou d’une autre.

Même les travailleurs ont remarqué un changement dans le fonctionnement quotidien de la cimenterie qui est pourtant la plus importante du pays. Dangoté tourne au ralenti depuis qu’il est dans le viseur du clan Sassou Nguesso.