Ouenzé: un agent d’E2C décède après une chute depuis un poteau électrique

Un agent de la société Énergie Électrique du Congo est décédé après avoir fait une chute du haut d’un poteau électrique dimanche à Brazzaville, dans le cinquième arrondissement Ouenzé.

Le drame s’est produit vers 9h00 dans la rue Loubomo à Ouenzé. L’agent venu dépanner le raccordement d’un client, est tombé du poteau électrique, alors qu’il s’affairait sur le câblage.

L’homme d’une trentaine d’années a succombé à ses blessures, au moment où on le transportait à l’hôpital.

Même si en matière de dépannage électrique, des interventions sont menées le dimanche, on se demande tout de même si le dépannage qui a conduit au décès de cet agent était missionné par sa hiérarchie ou qu’il s’agissait d’un arrangement entre lui et le client. Le fait est que pour les interventions régulières, les agents d’EEC interviennent au moins en binôme, question de s’accorder sur les normes de sécurité, la conformité des harnais, les câbles sous tension, les mesures d’isolation de ceux-ci et d’autres protocoles ponctuels, notamment l’éloignement des passants, afin de les préserver des risques de chutes d’objets, pour éviter des accidents. Ce qui nécessite au moins la présence d’un homme au sol pendant que l’autre est là haut, sur le poteau qui mesure entre 7 et 8 mètres.

Curieux tout de même que cet agent se soit retrouvé seul pour une intervention qui requiert la présence d’au moins deux agents, sinon plus.

Ce drame intervient au moment où Brazzaville et d’autres villes vivent un calvaire avec des coupures régulières d’électricité. Il arrive même que sur une ligne de desserte électrique, certains cables sont alimentés, pendant que d’autres ne le sont pas.

« Il manque une phase » s’entend t-on dire en ces moments là. Alors, ceux qui le peuvent usent d’arrangements avec des agents d’EEC, officiellement missionnés ou pas, pour être raccordés sur la phase alimentée.

Sans doute c’est ce genre d’arragement qui aura été fatal à l’agent décédé. Une électrocution peut bien avoir été la cause de sa chute.