Mpila: malgré les cris de joie, le Congo est exclu des pays dont la dette sera effacée

0
10895





A l’annonce hier de l’annulation de la dette des pays africains par Emmanuel Macron, à Mpila, on pouvait entendre des cris de joie. C’est la réaction des débiteurs incapables de rembourser leur dette et qui utilisent à d’autres fins l’argent emprunté. Comme l’a su bien le dire un Congolais: » Effacement de la dette ou pas, cet argent n’a jamais profité au peuple, donc cela nous concerne pas ! ». Triste de constater des vieux dirigeants africains se réjouir du discours de leur fils Macron.Des vieux irresponsables.




Le conseil d’administration du FMI approuve un allègement de la dette immédiat pour 25 pays, sauf le Congo Brazzaville.

Les pays qui bénéficieront d’un allègement du service de leur dette sont les suivants : Afghanistan, Bénin, Burkina Faso, Comores, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Haïti, Îles Solomon, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mozambique, Népal, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Tadjikistan, Tchad, Togo et Yémen.

A Washington, la Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a fait la déclaration ci-après :




« Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer que notre conseil d’administration a approuvé un allégement immédiat du service de la dette pour 25 pays membres du FMI au titre du fonds fiduciaire réaménagé d’assistance et de riposte aux catastrophes (fonds fiduciaire ARC), dans le cadre des mesures que le FMI prend pour aider ses pays membres à faire face aux conséquences de la pandémie de COVID-19.

« Nos pays membres les plus pauvres et les plus vulnérables recevront ainsi des dons qui couvriront leurs obligations envers le FMI pour une phase initiale de six mois, ce qui leur permettra de consacrer une plus grande partie de leurs faibles ressources financières aux soins médicaux et autres efforts de secours d’urgence vitale.