Maya Maya : Alain Akouala empêché de voyager

1
20841




 

 

Ne plus être ministre au Congo est devenu passif d’être objet de toutes les restrictions et tracasseries possibles. L’ancien ministre des zones économiques spéciales Alain Atipault Akouala a failli être empêché de sortir du territoire national nuit été son ingéniosité et la sympathie dont il jouit parmi les jeunes.

En séjour actuellement au Canada auprès de ses enfants,l’ancien ministre Alain Akouala a bien failli ne pas y être.Après avoir acheté son billet d’avion à destination de Paris dans une agence de la compagnie aérienne Air France,l’information a été très vite remontée auprès de la présidence de la république qui aurait instruit aux services d’immigration de l’aéroport de Maya Maya de ne laisser passer aucun ancien ministre détenteur d’un passeport diplomatique.

Quelques éléments d’immigration en poste à l’aéroport ont pris soin d’en avertir leur idole Alain Akouala,lui recommandant de se présenter avec son passeport ordinaire s’il en détenait.




Un homme né intelligent le restera toujours bien que parfois la cohabitation avec des idiots réduit certaines capacités.Durant le temps qu’il a passé au gouvernement,Alain Akouala a toujours pris soin de solliciter des visas long séjour avec son passeport ordinaire,usant le diplomatique qu’en cas de force majeure. C’est ce qui l’a sauvé des griffes des Mbochis.

S’étant présenté avec son passeport ordinaire à Maya Maya,l’officier Mbochis chargé de l’empêcher de voyager n’a pu rien faire surtout que ces collègues étaient tous des pro-Alain Akouala.

Une fois dans l’avion,Alain Akouala a reçu le coup de fil d’un influent membre du clan Mbochis lui demandant d’attendre deux personnes de confiance qui devraient l’escorter jusqu’ à Maya Maya pour dissuader le service d’immigration d’agir contre lui. « Je viens juste d’être informé de ce qui se trame contre toi…Mais reste calme,mes gars vont te mettre direct dans l’avion » a entendu Alain Akouala au bout du fil avant de répondre : «  Vieux,na za déjà na kati ya pepo,kala té to zo pumbwa »




1 COMMENT