Mali: Bamako annule l’autorisation de reprise des vols Air France

0
683

Les vols Air France à destination du Mali ne reprendront pas vendredi 13 octobre. La compagnie aérienne avait annoncé mardi la reprise de sa desserte bamakoise, qui était suspendue depuis le 7 août dernier. Mais ce mercredi, les autorités maliennes de transition ont annoncé que la reprise des vols Air France n’était finalement pas actée. 

« L’autorité aéronautique nationale examine présentement la demande de reprise », « par conséquent les vols d’Air France demeurent suspendus pendant cette procédure (d’examen du dossier). »

Le communiqué du ministère malien des Transports ne mentionne aucun revirement ni aucune volte-face, mais « réitère son engagement à défendre la souveraineté du Mali. »

Mardi, Air France indiquait pourtant que la reprise de ses vols se faisait « en coordination avec les autorités maliennes », et annonçait trois vols hebdomadaires à compter de ce vendredi, dans le cadre d’un partenariat avec la compagnie portugaise Euro Atlantic Airways.

La décision malienne aurait-elle été prise à un niveau non suffisamment élevé de la hiérarchie ?

PUBLICITÉ

L’annonce faite de Paris et non de Bamako a-t-elle froissé les dirigeants de la Transition ? 

Selon certaines sources, le directeur de l’Aviation civile malienne (Anac) aurait été démis de ses fonctions. RFI n’a pas été en mesure de confirmer officiellement cette information auprès des autorités compétentes.

Dans son communiqué, le ministère malien des Transports rappelle que la suspension de ses vols par la compagnie française, le 7 août dernier, avait été prise de manière unilatérale. 

Air France l’avait à l’époque justifiée par le « coup d’État au Niger » et « la situation géopolitique » au Sahel. Cette suspension avait ensuite été prolongée à plusieurs reprises.  

Elle ne concernait d’ailleurs pas uniquement le Mali, mais aussi le Burkina. – des discussions sont en cours avec Ouagadougou pour une éventuelle reprise- et le Niger -aucune reprise envisagée à ce jour par la compagnie.

Sollicitée par RFI, Air France a sobrement confirmé « des demandes complémentaires » des autorités maliennes de transition et précisé que la reprise de ses vols vers Bamako était donc « reportée jusqu’à nouvel ordre. »