L’inceste à répétition de Bouya sur sa fille Amanda a causé la mort de son épouse Julia

0
4927

Julia Bouya, épouse de Ya Jeannot a quitté la terre des hommes en France après une longue maladie dont les milliards volés par son mari au Congo n’ont pu sauver la vie. Un décès précipité à fleur d’âge par la réitération des trahisons incestueuses de sa propre fille Amanda avec son père Jean Jacques Bouya.

C’est à Paris en France que Julia Bouya accompagnée de sa sœur s’est réfugiée pour ne plus supporter des humiliations dont elle était victime de sa propre fille et son époux. Quelques semaines plus tôt, elle a surpris en flagrant délit sexuel sa fille Amanda et son époux Jean Jacques Bouya. Pour la consoler, Bouya aurait évoqué des conditions mystiques imposées par les féticheurs et la Loge pour maintenir leur niveau de vie et le pouvoir.

La réitération de cette pratique incestueuse a plongé Julia Bouya dans un état fébrile avec des crises de tensions pouvant atteindre les 20 et 22. Ayant pris goût du sexe de sa fille, Bouya en a fait presque sa deuxième femme. Une rivalité que Julia trouvait sorcière préférant prendre ses distances sur les conseils de sa famille qui ne souhaitait pas la perdre.

Aujourd’hui Dieu en a voulu autrement et la belle-famille de Bouya s’indigne de la fausse tristesse de Jean Jacques Bouya alors qu’il est coupable indirect du décès de son épouse Julia. « Ndoki a lelaka aussi moto oyo a lié » entend-on.