Les Mbochis de plus en plus stigmatisés par le reste des congolais

0
1341

Si les Mbochis ne sont pas encore fatigués de voler les Congolais et de détruire le pays, les congolais eux, par contre sont fatigués des Mbochis. Un comportement anarchique qui a fait voler en éclat l’unité nationale réelle. Cette stigmatisation qui ne cesse de prendre de l’ampleur inquiète de plus en plus des Mbochis intègres et lambda qui se disent victimes des dérives du clan Sassou Nguesso.

Sur les réseaux sociaux, on assiste de plus en plus à une stigmatisation des congolais d’ethnie Mbochis tant bien sur les publications que des commentaires. Cette ethnie est désormais liée à tout ce qui est de négatif pour le Congo et certains citoyens ont perdu du respect même à certaines autorités Mbochis.

Comme il le pouvait autrement, le ras-le bol est désormais relayé par les artistes urbains qui dénoncent à travers leurs chansons la mbochitisation du pays. Dès qu’un congolais se présente comme Mbochis, derrière son dos on le traite tout de suite de voleur et incompétent.

Même les Mbochis qui gagnent pourtant leur vie dignement ne sont plus épargnés par cette stigmatisation qui cache bien une haine généralisée envers cette ethnie. A Moungali par exemple, un jeune du Pool s’est vanté d’avoir enceinté six filles Mbochis avant de nier les grossesses juste par haine contre leur ethnie.

En accaparant tous les postes clés du pays, les Mbochis ont cru être puissants, mais ils ont fini juste par démontrer aux yeux du reste des congolais leur incompétence et incapacité dans la gestion de la chose publique. C’est eux qui ont compromis l’avenir de trois générations des congolais poussant la jeunesse actuelle à l’immigration et la clochardisation.

Dans certaines familles, le veto d’un mariage avec les Mbochis est désormais posé « Tout sauf un Mbochis ou une Mbochis dans notre famille ! »