Les 2 milliards de dollars du Congo cachés dans trois banques offshore de Dubaï qui fâchent le FMI

0
3786

Alors qu’il a frappé à la porte du FMI pour une assistance financière à cause de la situation exsangue de ses finances, le Congo cachait quelques 2 milliards de dollars dans trois banques offshore des Emirats Arabes Unis. Il s’agit de la Bank of Sharjah, la Commercial Bank of Dubai , et Abu Dhabi Commercial Bank. Le FMI se sent trahi par le Congo dont les autorités ont toujours nié détenir des fonds dans des paradis fiscaux.

Ces 2 milliards de dollars sont gardés à travers des sociétés écrans travaillant avec les autorités congolaises. Sur les traces des fonds de l’État congolais dissimilés un peu partout dans le monde, le cabinet d’avocats français Archipel qui a vendu aux enchères le Falcon de Denis Sassou Nguesso a découvert plusieurs opérations financières entre ses banques et une société Suisse de location d’avions.

Le président congolais est le client privilégié de cette société Suisse qui lui fait son Boeing pour ses voyages. Au FMI, on se dit scandalisé mais pas surpris de ce comportement du gouvernement congolais qui a toujours menti sur ses comptes.

Malgré son appui financier, le FMI n’a toujours pas réussi à faire plier le Congo sur certaines obligations dont la réduction drastique de la masse salariale et la lutte contre la corruption. Une mission est attendue d’ailleurs dans les prochains jours à Brazzaville et cette découverte sera sans doute au cœur des échanges.