L’économie congolaise devrait croître d’environ 4% en 2023

0
738

L’économie de la République du Congo montre des signes de reprise vigoureuse pour l’année 2023. Les prévisions économiques indiquent une croissance attendue d’environ 4%, marquant ainsi un contraste marqué avec les taux de croissance relativement modestes des années précédentes, a annoncé le ministre du Budget, des comptes publics et du portefeuille public, Ludovic Ngatse.

Le ministre du Budget, des comptes publics et du portefeuille public, Ludovic Ngatse, a présenté ce samedi 04 novembre, à l’Assemblée nationale, le projet de loi de finances rectificative, exercice 2023, ainsi que le projet de loi de finances pour l’année 2024.

Face aux parlementaires, le ministre a abordé les perspectives de croissance économique en République du Congo.

Il ressort qu’en 2022, le pays avait enregistré une croissance de 1,7%, suivant une année 2021 qui avait vu un taux de croissance de 1,5%. L’année 2023, cependant, se présente sous de meilleurs auspices, alimentée par plusieurs facteurs clés, avec une croissance qui se fixerait à 4,0%.

L’un de ces facteurs est le redressement de l’activité dans le secteur hors pétrole. Cette diversification de l’économie a été renforcée par la performance solide du secteur des services. Les investissements dans ce secteur ont été encouragés par la croissance économique en cours.

Un autre élément de cette dynamique économique positive est l’apurement des arriérés de la dette intérieure, qui a contribué à stabiliser l’environnement économique et à renforcer la confiance des investisseurs.

Parallèlement, les investissements pétroliers ont continué de jouer un rôle moteur dans cette reprise économique. Malgré la tendance à la baisse de la production pétrolière, les investissements dans le secteur ont été stimulés par la résilience des prix du pétrole sur les marchés mondiaux.

La conjonction de ces facteurs a alimenté l’optimisme quant à la croissance économique future du Congo. Cependant, il est essentiel de noter que des défis subsistent, notamment en ce qui concerne la diversification économique à long terme et la gestion des ressources pour soutenir cette croissance.

Dans le même esprit que le ministre, une mission du Fonds monétaire international (Fmi) dirigée par Roland Kpodar a séjourné à Brazzaville du 23 octobre au 2 novembre 2023 pour mener des discussions dans le cadre de la quatrième revue du programme des autorités soutenu par la Facilité élargie de crédit (Fec) approuvé par le Conseil d’Administration du Fmi le 21 janvier 2022.

À l’issue de la mission, Kpodar a souligné que la production dans le secteur pétrolier a augmenté au cours du premier semestre après trois années de contraction, grâce à l’entrée en production d’un nouveau champ pétrolier, une tendance à la hausse des investissements, et la résolution de problèmes techniques qui entravaient la production. Ces développements positifs ajoutent à l’optimisme entourant la croissance économique du Congo en 2023.