Le procureur de la république Oko Ngakala menacé pour vouloir poursuivre Gildas Ambendet Nguesso

0
3476

« Le ver est dans le fruit » déclarait Denis Sassou Nguesso devant les magistrats pour dénoncer la corruption qui s’est installée dans cette corporation. Blessés dans leur amour propre, certains juges congolais sont décidés enfin de mettre en valeur leur profession afin de suivre à la lettre les recommandations du président de la république. Mais le ver étant réellement dans le fruit sous le parrainage du clan au pouvoir, André Oko Ngakala « Mon parquet » subit de fortes menaces après sa volonté de faire juger Gildas Ambendet Nguesso et sa bande pour les détournements massifs à la CNSS. Le clan Sassou estime que ses membres sont intouchables peu importe le délit commis.

André Oko Ngakala ne veut pas s’en aller sans laisser des traces sur son passage comme procureur de la république. Profitant du constat amère du chef de l’État sur la justice congolaise qui est corrompu jusqu’à la moelle épinière, Monsieur Mon Parquet tient à traduire en justice tous les voleurs qui ont opéré à la CNSS au détriment des retraités.

Des instructions fermes ont été données pour interpeller Gildas Ambendet Nguesso, Lionel Eyoka et six autres impliqués dans le scandale de la CNSS. Les policiers chargés d’exécuter l’ordre du procureur de la république l’ont remonté à la famille présidentielle avant d’agir.

Le procureur de la république a été blâmé et menacé de représailles s’il persistait dans sa volonté de faire juger Gildas Ambendet Nguesso. Se référant aux déclarations du président de la république, André Oko Ngakala semble déterminer à défier les voleurs du clan Sassou qui veulent protéger l’un des leurs.

Rappelons que des milliards logés à la CNSS pour servir de traitement aux retraités ont été volés par une bande d’incrédules sans foi pilotés par Gildas Ambendet Nguesso, Lionel Eyoka et la fille du DG de cette institution. Des officiers de la police ayant eu vent de ce vol se sont aussi servi. Pour le procureur de la république cela ne devrait en aucun cas demeurer impuni.

Pour le contraindre au silence, plusieurs dossiers sur les litiges parcellaires lui ont été sortis par les membres du clan Sassou. Andre Oko Ngakala serait impliqué selon ces dossiers sur la perte des parcelles par plusieurs citoyens dépourvus des moyens financiers. Le ver est vraiment dans le fruit au Congo !