Le pétrole imaginaire de la Cuvette divise les gourmands du clan Sassou

C’est la bataille dans le clan Sassou à cause du pétrole imaginaire de la Cuvette dont l’exploitation revient à Willy Sassou Nguesso né Etoka. Les membres de ce clan croient tellement à leur propre mensonge qu’ils sont convaincus que cette histoire de pétrole est vraie. Chacun des membres veut imposer ses pourcentages sur les prétendus revenus financiers. On comprend mieux pourquoi ces gens-là pensent que le Congo va bien et que le peuple est heureux. Comment se disputer pour un pétrole imaginaire découvert juste pour bluffer la communauté internationale et l’arnaquer sur l’alibi de la protection de l’environnement.

Willy Sassou Nguesso Etoka qui a fait faillite avant tout dans le trading pétrolier et ensuite dans l’huile et le reste de ses affaires a été contraint de se séparer de son épouse naturelle pour s’agripper par convenance à la fille du président congolais Claudia Sassou Nguesso. Cette dernière est une « Etoula » qui a tout misé pour avoir dans son lit Willy Etoka, devenu depuis Sassou Nguesso.

L’échec dans la gestion des entreprises n’a pas pour autant découragé Willy Etoka de se lancer dans une nouvelle aventure très liée à l’arnaque à grande échelle. La victime était la communauté internationale avant que cette dernière n’ouvre les yeux et refuse de verser des millions au clan Sassou afin qu’il ne se lance pas dans l’exploitation pétrolière imaginaire de la Cuvette dans le but de préserver la faune et la flore.

Un article du journal le Monde a même présenté Denis Sassou Nguesso comme l’escroc du climat qui veut utiliser le bassin du Congo à ses fins. On croyait l’arnaque mise dans le placard après la découverte de la vérité. Mais c’est connaître le clan Sassou qui ne vit que du mensonge et du vol.

Willy Etoka a trouvé des nouveaux partenaires encore aveugles et qui lui ont promis d’entamer bientôt les travaux afin d’exploiter ce pétrole imaginaire de la Cuvette. Une présentation devant les médias de ce partenariat a crée des tensions au sein du clan Sassou dont les membres ont déjà commencé à rêver des milliards.

C’est Denis Christel Sassou Nguesso dit Kiki qui a en premier annoncé les couleurs en faisant savoir à son beau-frère Willy Etoka le montant des dividendes le correspondant. S’en est suivi la revendication d’Edgar Nguesso et du reste du clan dont Jean Dominique Okemba qui veut imposer l’une de ses filles au sein de la direction de la future entreprise.