Le clan Sassou débloque 50000 euros(32 millions cfa) pour neutraliser la matinale de Ziana TV

0
4110

De la parole à l’acte quand il s’agit des sales besognes caractérise le régime de Brazzaville dont l’unique mérite est celui d’avoir fait de l’armée la plus grande entreprise du Congo. Suite à ses lamentations sur une imaginaire déstabilisation de son pouvoir par les réseaux sociaux lors de son discours à la Nation du 28 novembre 2023, 32 millions fcfa ont été débloqués pour financer cette guerre contre les « ennemis » du régime. Dans le viseur des faucons du clan de l’Alima figure en premier plan la chaîne en ligne Ziana TV dont l’émission « la matinale » cause d’énormes dégâts au sein de leur pouvoir.

Les bêtisiers de la république sont aux abois et ne supportent plus que Brice Landry Decaux continue de voler la vedette à Télé Foufou au point de rappeler aux congolais l’époque de l’apartheid où tout le monde était collé à sa radio pour écouter ce fameux journaliste qui attristait les auditeurs avec son « tiadi mingui samu na banas ya Afrique du Sud ».

Aujourd’hui, les congolais sont scotchés à la matinale de Ziana TV pour soutenir le « tiadi mingui samu na banas ya Congo ». Ceux qui ont eu 27 ans pour apporter un sourire aux Congolais n’ont en réalité qu’enfoncer le pays dans le gouffre et ne se gênent même pas de rappeler les 5 ans du pouvoir de Pascal Lissouba qu’ils ont pourtant empêché avec l’aide de la France de gouverner tranquillement.

Habitués à museler les voix divergentes et à les orienter dans un seul sens, le régime Sassou Nguesso se sent dépassé par les réseaux sociaux qui apportent la vraie vérité dont le peuple en a besoin. Désormais, tout congolais est devenu reporter et peut en temps réel transmettre la vraie information. Une réalité qui énerve le pouvoir de l’Alima, mis à nu dans ses mensonges et surtout son incompétence notoire.

De nos jours, même le plus idiot des congolais sait que le régime actuel a même causé la faillite des groupes traditionnels à cause de ses nominations clientélistes. Sous Sassou Nguesso, un ministre se vante de sa fonction alors qu’il traîne un bilan très très négatif. Son véritable est juste sa nomination le poussant à faire le perroquet à chaque occasion : « Grâce à la volonté du chef de l’État, patati patata ! »

La somme de 50000 euros ( 32 millions cfa) ont été débloqués dans l’unique but de neutraliser la matinale de Ziana TV et son animateur vedette. Au cours d’une réunion tenue à Mpila, les comploteurs ont d’abord évoqué la proximité entre le premier ministre et le boss de Ziana TV avant d’arriver à la conclusion que c’était inutile au vu des fortes convictions républicaines qui l’animent.

Le plan consiste à faire chanter le promoteur de Ziana TV et de lui proposer une forte somme d’argent afin qu’il ôte de sa grille de programme l’émission la matinale. Une fois cette idée écartée, il a été convenu d’essayer de corrompre directement Brice Landry Decaux. Des congolais proches du pouvoir et ayant des liens d’amitié avec cet animateur vedette seront utilisés comme intermédiaires.

D’autres faucons ont quant à eux proposer la méthode de l’intimidation pour assouvir leur masturbation cervicale. Des jeunes bandits de la Banlieue parisienne seraient mis à contribution pour menacer les animateurs de Ziana TV.

La possibilité de dénoncer Ziana TV directement à Facebook et Youtube a aussi été évoquée par le régime dont certains soupçonnent des traîtres parmi eux qui fournissent des informations à cette chaîne congolaise de la Diaspora. En dehors de Ziana TV, d’autres médias en ligne sont aussi dans la ligne de mire des échoués de Brazzaville.