L’ancien policier Derek Chauvin jugé coupable du «meurtre» de George Floyd

0
379

Après une journée de délibérations, les 12 jurés du procès de Derek Chauvin l’ont reconnu coupable du meurtre de George Floyd. La nouvelle a été accueillie par une explosion de joie devant le tribunal de Minneapolis. Derek Chauvin, qui comparaissait libre, a été conduit menotté pour être incarcéré.

L’ancien policier Derek Chauvin a été reconnu coupable mardi par un jury populaire de Minneapolis de tous les chefs d’inculpation pour la mort de George Floyd, un Noir américain dont le décès a été à l’origine d’un vaste mouvement de dénonciation des violences policières et du racisme aux États-Unis et dans le monde. Les douze jurés – sept femmes et cinq hommes – d’origines ethniques diverses, qui délibéraient depuis lundi au tribunal de Minneapolis, ont déclaré Derek Chauvin coupable des trois chefs d’accusation pour lesquels il comparaissait. Le policier de 45 ans, menotté, a été immédiatement écroué.

« Aujourd’hui nous pouvons respirer à nouveau »

L’annonce du verdict a suscité une explosion de joie devant le tribunal. « Coupable ! Une justice obtenue dans la douleur a finalement été accordée à la famille de George Floyd. Ce verdict est un tournant dans l’Histoire », a déclaré Ben Crump, l’avocat de la famille de George Floyd.

« Je me sens soulagé aujourd’hui. Je vais peut-être enfin réussir à dormir de nouveau, a réagi Philonise, le frère de George Floyd. Cela faisait des jours que je priais, que j’espérais, que j’avais foi en sa condamnation. Aujourd’hui toutes les caméras du monde sont ici pour montrer ce qui est arrivé à mon frère. Le monde a vu en vidéo sa vie disparaître. Et moi dans cette salle d’audience, j’ai pu voir et revoir encore et encore cette vidéo du meurtre de mon frère. C’était plus dur chaque jour. Mais aujourd’hui nous pouvons respirer à nouveau. Parce que justice pour George et cela veut dire liberté pour tous ! »

George Floyd est mort l’an dernier après avoir été maintenu au sol pendant plus de neuf minutes par Derek Chauvin, un genou du policier appuyé sur son cou alors qu’il disait ne plus pouvoir respirer. Ce procès sous très haute tension était donc devenu emblématique, conduisant même le président Joe Biden à donner son avis, quelques heures avant le verdict, en estimant que les preuves contre Derek Chauvin étaient « accablantes ».

Obama : « On ne peut pas s’arrêter là. »

Après le verdict, le successeur de Donald Trump a appelé la famille de la victime. « Nous sommes tous tellement soulagés », a déclaré le président américain Joe Biden à la famille Floyd lors d’un appel téléphonique. « Vous êtes une famille incroyable. J’aurais aimé être là pour vous prendre dans mes bras », a-t-il poursuivi.

Puis Joe Biden s’est même ensuite exprimé depuis la Maison Blanche pour dénoncer le racisme qui « entache » l’âme de l’Amérique. « Le verdict de culpabilité ne fera pas revenir George », a-t-il déclaré lors d’une brève allocution depuis la Maison Blanche. Mais cette décision peut être le moment d’un « changement significatif », a-t-il ajouté, appelant l’Amérique à se rassembler.

Son ancien président, Barack Obama, a lui aussi réagi : « Aujourd’hui, un jury à Minneapolis a fait ce qu’il fallait faire », a écrit Barack Obama. « Mais si nous sommes honnêtes, nous savons que la vraie justice va bien plus loin qu’un seul verdict dans un seul procès », a ajouté le premier président noir des États-Unis, en appelant à poursuivre « le combat » pour lutter contre le racisme et les violences policières. « On ne peut pas s’arrêter là. »

Dans les rues de Minneapolis aussi, des centaines de manifestants se sont réunis pour célébrer le verdict.

Si le verdict avait été différent, la ville aurait explosé.