La visite d’Erdogan en RDC, signe des relations au beau fixe entre Kinshasa et Ankara

0
871

Le président turc Recep Tayyip Erdogan arrive à Kinshasa ce dimanche 20 février pour un séjour de deux jours. Il va échanger avec son homologue congolais Félix Tshisekedi. Le renforcement des rapports entre les deux pays devrait se concrétiser par la signature de divers accords commerciaux. Depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi en 2018, les relations entre Kinshasa et Ankara se sont davantage développées.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi en 2018, les relations entre Kinshasa et Ankara se sont davantage développées. Ces rapports sont culturels, politiques, stratégiques et économiques.

Culturellement, le chef de l’État congolais n’avait pas tergiversé au moment de faire un choix. Il s’était rapidement rangé du côté de Recep Tayyip Erdogan dans le conflit qui opposait le leader turc à la confrérie Gülen.

Parmi les intérêts turcs en RDC, il y a notamment l’école Safak dont les travaux ont coûté environ quatre millions de dollars, une école qui s’est éloignée de l’influence de Gülen et est passée sous le contrôle de la Fondation Maarif de Turquie.  

Félix Tshisekedi s’est aussi rendu en septembre dernier sur les rives du Bosphore, pour encore renforcer la coopération avec les autorités de ce pays stratégique situé aux confins de l’Asie et de l’Europe.

En octobre 2021, une grande délégation d’entrepreneurs turcs avait également fait le déplacement à Kinshasa. Dans les échanges avec le Premier ministre Sama Lukonde, ces derniers s’étaient montrés intéressés par les investissements dans divers domaines dont l’agriculture, les infrastructures, l’énergie et le commerce.

Les accords qui seront signés à Kinshasa concernent donc particulièrement ces secteurs.