La Chine annule la dette du Congo en contre partie des puits de pétrole

0
1181

Pour concrétiser l’engagement de la Chine à annuler une partie de la dette congolaise à hauteur de treize millions de dollars, l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin et le ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, ont signé le 13 février à Brazzaville un accord de coopération y afférent. Mais en réalité, le Congo a bradé son pétrole au profit de la Chine comme compensation. L’annulation de cette dette permettra au Congo de bien paraître devant le FMI.

La signature de cet accord d’annulation de la dette contractée avec la Chine est l’aboutissement d’une longue période de négociations entre les deux pays. Le Congo s’est compromis à brader son pétrole pour obtenir officiellement cette faveur de la Chine afin de bien négocier avec le FMI.

Le représentant de la société chinoise Beijing Fortune Dingheng Investment  Sen Shao, a indiqué le 24 novembre à Brazzaville que, cet accord visait la construction d’une nouvelle raffinerie à Pointe-Noire, en vue de la valorisation des ressources d’hydrocarbures et  l’augmentation  du volume de production des produits pétroliers finis.

«  Afin de répondre à la demande sans cesse croissante du pays et de la sous -région en produits pétroliers finis, la société chinoise Beijing Fortune Dingheng Investment a envisagé d’installer une raffinerie complexe qui aura une capacité nominale de raffinage de 2.500.000 tonnes métriques par an, a-t-il  dit à l’occasion de la signature de convention  relative à la construction d’une raffinerie.

« Le  modèle- type est celui d’une raffinerie modulable dont les produits finis seront principalement les essences et les gasoils de qualités supérieures, le gaz de pétrole liquéfié,  les fiouls légers, les pétroles lampant », a fait savoir le représentant de la société chinoise Sen SHAO.

Cette signature d’accord, a pour objet de créer de la valeur en transformant localement le pétrole et autres hydrocarbures liquides et gazeux bruts, en produits finis et de bonnes qualités.

La présente convention d’investissement sera soumise à l’approbation du Parlement. La  fin de la construction de la raffinerie par la société  chinoise Beijing Fortune Dingheng Investment, est prévue pour 2023.