Kouilou : le gouvernement promeut l’entrepreneuriat féminin

0
816

La ministre de la Promotion de la femme, de l’Intégration de la femme au développement et de l’Economie informelle, Inès Nefer Bertille Ingani, a remis, le 28 avril à Loango, dans le département du Kouilou, des kits agricoles, de pêche et d’élevage, et a organisé une session de formation à l’endroit des formateurs sur la gestion, la création des groupements coopératifs et des caisses féminines d’épargne et de crédit mutuel, dans ce département.

Après le Pool, le Niari et la Cuvette, le tour était revenu aux groupements coopératifs des districts du Kouilou de recevoir des kits agricoles composés, entre autres, des motos Kavaki, moto-pompes, brouettes, des arrosoirs, des gilets de sauvetage et bien d’autres. Remettant le matériel devant les autorités politico-administratives du département du Kouilou, la ministre Inès Nefer Bertille Ingani a rappelé que pour atteindre l’objectif de l’autosuffisance alimentaire, il va falloir que les femmes qui sont responsables de la production agricole à près de 70%, en République du Congo, soient plus actives.

« Au nom du gouvernement, nous vous remettons ce matériel et vous demandons d’en faire bon usage », a-t-elle déclaré en substance.

En effet, les kits et matériels agricoles permettront d’apporter une réponse appropriée au problème de sécurité alimentaire, avec à la clé la participation pleine de la femme congolaise au développement socio-économique de son pays. Le préfet du Kouilou, Paul Adam Dibouilou, a pris l’engagement de suivre les femmes bénéficiaires pour que cette dotation soit mieux gérée.

Après le département du Kouilou, le ministère de la Promotion de la femme, de l’Intégration de la femme au développement et de l’Economie informelle entend mettre le cap sur les Plateaux, un département à vocation agropastorale également.

La remise des kits agricoles et aratoires a été précédée par le lancement de la formation des formateurs sur la gestion et la création des groupements coopératifs ainsi que des caisses féminines d’épargne et de crédit mutuel. Une session de formation qui a mis en lumière plusieurs thématiques à l’instar des principes de gestion de la coopérative, la mutation des caisses féminines en microfinance et bien d’autres.

Selon Inès Nefer Bertille Ingani, cette formation vise à renforcer les capacités des bénéficiaires susceptibles de permettre le développement de leurs activités respectives.  « Cette activité s’inscrit dans le cadre des attentes des objectifs de développement durable 1, 2, 3, 4, 5, à savoir l’éradication de la pauvreté, la lutte contre la faim, l’accès à une éducation de qualité ainsi que l’égalité entre les sexes. Elle intègre parfaitement la vision du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, qui a fait de la diversification économique et la création des emplois son cheval de bataille, en plaçant l’agriculture au cœur du Plan national de développement 2022-2026 », a-t-elle rappelé.

Le sous-préfet de Loango, Alphonse Koutana, de son côté, a salué le dynamisme de la ministre de la Promotion de la femme, de l’Intégration de la femme au développement et de l’Economie informelle : « Nous vous félicitons pour le dynamisme, la rigueur et le courage que vous ne cessez de mettre en exergue afin de promouvoir la femme congolaise », a-t-il dit.