Joueur africain de l’année 2022: les dix finalistes sont connus

0
311

La Confédération africaine de football (CAF) a réduit de 30 à dix le nombre de prétendants au titre de Joueur africain de l’année 2022. Trois champions d’Afrique sénégalais, dont le tenant du titre Sadio Mané, en font partie. Le vainqueur sera désigné lors d’une cérémonie à Rabat, le 21 juillet.

Qui sera le nouveau Joueur africain de l’année ? Le prix prestigieux est de retour après deux éditions annulées – celles de 2020 et 2021 – pour cause de pandémie de Covid-19. Sadio Mané, lauréat en 2019, va-t-il conserver son titre, comme son compatriote El-Hadji Diouf en 2001 et 2002 ? Le Sénégalais compte parmi les favoris pour ce cru 2022.

La CAF avait dévoilé une première liste de 30 joueurs fin juin. Ce lundi 11 juillet, cette liste a été réduite à dix noms. Les Burkinabè Edmond Tapsoba, Bertrand Traoré et Blati Touré, le Camerounais André-Frank Zambo Anguissa, le Comorien Youssouf M’Changama, l’Ivoirien Franck Kessié, les Égyptiens Mohamed Abdelmonem, Mohamed Elneny et Mohamed Shenawy, le Gambien Musa Barrow, les Maliens Yves Bissouma, Aliou Dieng et Hamari Traoré, les Marocains Sofiane Boufal, Yassine Bounou et Yahya Jabrane, le Nigérian Moses Simon, les Sénégalais Saliou Ciss et Nampalys Mendy et le Tunisien Ali Maaloul n’en font pas partie.

Présentation des dix joueurs qui brigueront le titre de Joueur africain de l’année à Rabat, le 21 juillet.

Vincent Aboubakar (Cameroun/Al-Nassr)

Il a été le meilleur buteur de la CAN disputée à domicile avec 8 buts, soit le deuxième meilleur total à égalité avec l’Ivoirien Laurent Pokou lors de la CAN 1970 et derrière les 9 buts du Congolais Ndaye Mulamba lors de la CAN 1974. Vincent Aboubakar fut le guide des Lions indomptables et a mené en grande partie la révolte qui a conduit le Cameroun jusqu’à la troisième place. L’attaquant pourrait être le premier Camerounais sacré Joueur africain de l’année après Patrick Mboma (2000) et Samuel Eto’o (2003, 2004, 2005 et 2010).

Karl Toko-Ekambi (Cameroun/Olympique lyonnais)

Deuxième meilleur buteur de la CAN avec 5 buts, Karl Toko-Ekambi a été le complément parfait du capitaine Aboubakar durant la compétition. Il est entré un peu plus dans le coeur des supporters le 29 mars en allant inscrire, dans le temps additionnel de la prolongation, le but qui a permis au Cameroun de battre l’Algérie à Blida et d’arracher la qualification pour la Coupe du monde 2022.

Achraf Hakimi (Maroc/Paris Saint-Germain)

Indiscutable dans le onze du PSG depuis son arrivée en provenance de l’Inter Milan l’été dernier, Achraf Hakimi s’est aussi illustré durant la CAN sous les couleurs du Maroc. Déjà très remarqué sur le terrain grâce à sa vitesse et son endurance, le latéral droit a démontré qu’il avait aussi un pied droit redoutable avec deux buts inscrits sur de splendides coups francs.

Sébastien Haller (Côte d’Ivoire/Ajax Amsterdam et Borussia Dortmund)

International ivoirien depuis un an et demi, l’attaquant a crevé l’écran en Ligue des champions avec l’Ajax. Il a inscrit un quadruplé pour son premier match et il est devenu le joueur le plus rapide à atteindre la barre des 10 buts dans la compétition, après seulement six rencontres. Sébastien Haller a finalement porté son total à 11 réalisations. Le buteur vient de s’engager avec le Borussia Dortmund, qui a déboursé près de 35 millions d’euros pour lui. L’Éléphant doit succéder à Erling Haaland, parti à Manchester City.

Naby Keïta (Guinée/Liverpool)

Malgré une saison un peu perturbée par des blessures à un genou et aux ischio-jambiers, Naby Keïta reste un élément clé du dispositif mis en place par Jürgen Klopp à Liverpool. À 27 ans, le milieu de terrain reste constant au haut niveau. Petit bémol : cette suspension lors de la CAN qui a privé le capitaine du Syli national du huitième de finale perdu face à la Gambie.

Kalidou Koulibaly (Sénégal/Naples)

Le roc de la défense sénégalaise est aussi apprécié dans son pays qu’en Italie, là où il brille depuis maintenant huit ans. Pilier de l’arrière-garde de Naples, Kalidou Koulibaly a reçu le brassard de capitaine en début d’année après le départ de Lorenzo Insigne. Alors qu’il lui reste un an de contrat, le champion d’Afrique âgé de 31 ans est face à un dilemme : répondre aux sirènes des grands clubs ou rester au Napoli, où il fait l’unanimité.

Riyad Mahrez (Algérie/Manchester City)

S’il a vécu un début d’année terrible avec les Fennecs, entre l’élimination dès le premier tour de la CAN et la non-qualification pour le Mondial 2022, Riyad Mahrez a été plus en réussite avec Manchester City. Le milieu offensif vient de signer sa saison la plus réussie à titre personnel depuis qu’il porte le maillot des Cityzens (14 buts et 9 passes décisives en 48 matches) et a remporté une nouvelle fois la Premier League. L’entraîneur Pep Guardiola et les dirigeants mancuniens sont tellement satisfaits qu’ils sont, d’après plusieurs médias, sur le point de lui proposer une prolongation de contrat jusqu’en 2025.

Sadio Mané (Sénégal/Liverpool et Bayern Munich)

Lauréat en 2019, Sadio Mané est le favori à sa propre succession, alors qu’il reste sur des derniers mois grandioses. Meilleur joueur de la CAN, il a guidé les Lions de la Téranga jusqu’à leur premier sacre continental, avec en prime le tir au but de la victoire en finale contre l’Égypte. L’attaquant a aussi qualifié les siens pour la prochaine Coupe du monde en se montrant encore irréprochable face aux mêmes Pharaons lors du tir au but décisif. Et après six années pleines à Liverpool, le Sénégalais vient de prendre un nouveau virage en rejoignant le Bayern Munich.

Édouard Mendy (Sénégal/Chelsea)

Après avoir conquis haut la main la Ligue des champions en 2021 avec Chelsea, où il est le gardien titulaire indiscutable, Édouard Mendy a été impérial dans la cage du Sénégal durant la CAN. Lors de la séance de tirs au but en finale, sa parade décisive face à Mohanad Lasheen a offert la balle de titre à Sadio Mané derrière. Tout naturellement, le gardien sénégalais a été désigné meilleur gardien de la compétition. Et il a donné un peu plus d’arguments encore à ceux qui estiment qu’il est le meilleur gardien du monde en ce moment.

Mohamed Salah (Égypte/Liverpool)

Et de trois pour le Pharaon ? Joueur africain de l’année en 2017 et en 2018, Mohamed Salah est encore en lice. L’attaquant, qui a prolongé son bail à Liverpool, a encore brillé en marquant beaucoup et en distribuant nombre de passes décisives avec les Reds en 2021-2022. Avec 156 buts inscrits en l’espace de cinq saisons, l’Égyptien s’est invité dans le Top 10 des meilleurs buteurs de l’histoire de Liverpool, et il ne va pas tarder à surpasser des joueurs comme Michael Owen et Kenny Dalglish. Malheureusement pour lui, Mohamed Salah n’a pas connu la même réussite avec l’Égypte cette année.