Insécurité : un enfant enlevé dans une école à Ngoyo

Le service du commandement territorial de la police judiciaire du Kouilou et de Pointe-Noire, que dirige le colonel de police Edgard Brice Sosthène Malanda, a présenté le 15 mars deux individus âgés d’une vingtaine d’années comme présumés auteurs de l’enlèvement à l’école « Au monde de tout-petits », située à Ngoyo, dans le sixième arrondissement, d’ Ivan Stève Tampadi, âgé de 5 ans.

Expliquant à la presse l’interpellation des deux malfaiteurs par son service, le colonel Edgard Brice Sosthène Malanda a signifié que le 2 mars, l’enfant Ivan Stève Tampadi, congolais, âgé de 5 ans et domicilié à Ngoyo, était déposé par ses parents à son école, dénommée « Au monde de tout-petits », et n’était plus rentré à la maison. Les recherches entreprises par le père de l’enfant et la promotrice de l’école n’ont pas été fructueuses.

Et contre toute attente, a poursuivi le colonel, quatre jours plus tard, le père de l’enfant a reçu l’appel d’un inconnu qui s’est présenté à lui sous le prénom de Cédric. Ce dernier lui informait qu’il détenait son enfant et ne pouvait le lui remettre qu’en échange d’une rançon  d’un montant de deux cent cinquante mille francs CFA. «Poursuivant nos investigations, nous sommes parvenus à interpeler deux jeunes individus, ces derniers détenaient par devers eux le petit garçon de 5 ans. Identifier formellement, nous nous sommes aperçus que l’un des ravisseurs n’était que le cousin de cet enfant, ce dernier connaissait parfaitement la famille. Après objet rempli, les deux présumés auteurs des faits, un Congolais de Brazzaville et un autre de la République démocratique du Congo seront  présentés au procureur de la République à toutes fins qu’il jugera utiles », a-t-il indiqué.