Gildas Ambendet Nguesso arrêté en possession d’1 milliard Cfa en faux billets et armes de guerre

0
1803

Le sulfureux neveu du chef de l’État, Gildas Ambendet Nguesso aurait été interpellé par les gendarmes dans la périphérie nord de Brazzaville avec en sa possession d’une somme d’1 milliard Cfa en faux billets et cinq armes de guerre. Le butin était caché dans le véhicule dans lequel il circulait. Malheureusement, les gendarmes l’auraient libéré avec son butin après un coup de fil de la présidence.

Après son malheureux épisode à la CNSS où il a volé sans pitié l’argent destiné à la paie des pensions des retraités, Gildas Ambendet Nguesso poursuit son ascension dans le monde de la forfaiture en se lançant cette fois- ci dans la fausse monnaie.

Des gendarmes l’auraient arrêté dans la banlieue nord de Brazzaville en possession d’un somme d’1 milliard Cfa en faux billets qu’il venait de retirer dans un domicile soupçonné abriter une usine de fabrication de la fausse monnaie. Dans le même véhicule, les gendarmes auraient trouvé 5 armes de guerre que Gildas Ambendet Nguesso aurait affirmé avoir le droit de détenir.

Décidés à en découdre avec ce neveu sulfureux de Denis Sassou Nguesso, les gendarmes ne se seraient pas laissé impressionné par ses menaces et l’auraient ramené dans leur poste.Dans ses menaces, Gildas Ambendet Nguesso aurait reconnu bosser pour une haute autorité du pays et que rien ne pouvait le causer du tort dans ce Congo.

Des paroles aux actes, un coup de fil venant d’en haut aurait intimé l’ordre aux gendarmes de libérer le faussaire avec sa marchandise. Les deux personnes qui accompagnaient le neveu du chef de l’État auraient passé des coups de fils pour alerter sur le déconvenue.

Pour les gendarmes, il est claire qu’un réseau bien structuré des faussaires protégé par le pouvoir serait à la base de la distribution de la fausse monnaie sur le territoire nationale.

Aux gendarmes, il leur a aussi été intimé l’ordre de tourner leurs regards ailleurs et de faire comme si de rien ne s’était produit. Rappelons aussi qu’un haut responsable du haut commandement de la gendarmerie aurait intervenu dans la libération de Gildas Ambendet Nguesso avec son butin.