Gestion des fonds covid-19: la coalition « Publiez ce que vous payez » sollicite la dissémination du rapport d’audit Exco

0
1070

Engagée depuis 2002 dans le plaidoyer en faveur de la transparence, de la gestion responsable et redevable des finances publiques, la coalition Publiez ce que vous payez (PCQVP) invite le gouvernement à justifier la gestion des fonds covid-19.  Elle a lancé son appel le 26 mai dernier, à la Chambre de commerce de Pointe-Noire, à l’occasion de la campagne de dissémination de son rapport « Riposte contre la covid-19 : des milliards envolés ».  

Le rapport réalisé par la coalition PCQVP sur l’étude de la gestion des fonds mobilisés pour la riposte contre la pandémie à coronavirus lui a permis d’identifier et d’évaluer les succès ainsi que les défis rencontrés dans la gestion de cette pandémie et de poser les bases d’une gestion plus efficiente et efficace des catastrophes futures.

En effet, la coalition PCQVP s’est investie à suivre, de mars 2020 à mars 2021, la gestion des 40 021 911 599 FCFA mobilisés pour la riposte contre la pandémie à coronavirus. A l’issue de cette étude, les animateurs de cette plateforme, à savoir Christian Mounzéo, son coordonnateur et Brice Makosso, secrétaire permanent de la commission justice et paix, se sont profondément préoccupés des dysfonctionnements et de l’absence de justification des dépenses inhérentes à la lutte contre le coronavirus au cours de la période 2020-2022 au Congo.

Bien que plusieurs points positifs ont été soulignés, il ressort cependant des écarts entre les montants déclarés par les entités bénéficiaires et les données consignées dans le rapport d’audit du cabinet Exco.

« Déjà, le rapport de l’Etat sur la gestion des fonds covid a démontré quelques faiblesses et nous, en tant que société civile, par rapport à la somme mobilisée, nous sommes descendus sur le terrain pour suivre sa gestion. A l’issue de notre étude, nous avons constaté que 25 milliards de FCFA non pas été justifiés. C’est pourquoi, dans notre rapport, nous demandons à l’Etat de montrer les preuves des dépenses réalisées. Et que la Haute autorité de lutte contre la corruption  se saisisse de ces dossiers pour mettre au clair la gestion du reste des fonds non justifiée qui pourraient servir à l’amélioration des structures sanitaires de notre pays », a dit Christian Mounzéo.  

Pour la bonne gestion des futures catastrophes, la coalition PCQVP recommande au gouvernement la divulgation et la dissémination du rapport d’audit Exco sur la gestion des fonds covid, dans le but d’éclairer l’opinion sur ces dysfonctionnements et d’adopter un plan de mise en œuvre de ses recommandations, d’identifier et de sanctionner les ordonnateurs des dépenses non justifiées.

A la Haute autorité de lutte contre la corruption et à la Commission nationale de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances  publiques d’investiguer sur les soupçons de corruption mis à jour dans le rapport d’audit des dépenses covid et de saisir la justice pour la suite à donner aux résultats de son enquête.

La coalition recommande au Parlement d’ouvrir une enquête en lien avec les contrats du rapport d’audit des dépenses covid-19.

En fin, elle demande aux institutions financières internationales de donner suite au rapport d’audit du cabinet Exco de juin 2022. Ce, en demandant l’ouverture d’une enquête par les différentes institutions de contrôle et des poursuites judiciaires à  l’encontre des présumés auteurs de ces délits financiers.