Fraude sociale : le ministre Congolais Thierry Moungala continue de toucher le RSA en France

0
3758

Depuis qu’il a consommé sa trahison à André Milongo en devenant d’abord conseiller de Denis Sassou Nguesso, Thierry Moungalla qui est devenu ministre pour la première fois en 2015 continue de percevoir le RSA en France d’où il vivait. Chaque mois, le porte parole reçoit près de 1300 euros dans son compte bancaire de la CAF vu qu’il était déclaré en France comme une personne sans emploi avec enfants à charge. Un fraudeur patenté qui se sucre des milliards du Trésor Congolais.

Il a beau raconter qu’il a une formation d’avocat, ce qui est certain, Thierry Moungalla était au chômage avant de se lancer dans la politique au Congo. Voyant son futur noir en France, il s’est rapproché de l’ancien premier ministre de la transition et en son temps président du parlement dans l’espoir de se faire un nom et attirer les bonnes grâces du PCT.

Après la réussite de trahison, il est récupéré par Denis Sassou Nguesso qui en a fait aujourd’hui le porte parole de son gouvernement. Profitant du laxisme français au sujet des allocations familiales, Moungalla qui a beaucoup appris sur les magouilles au sein du PCT continue de percevoir le RSA.

La politique au Congo est devenu une fonction pour de nombreux citoyens qui peinent à réussir dans leur profession d’origine. La majorité des ceux qui quittent la politique n’arrivent jamais à se recycler et vivotent autour de leurs amitiés restées en politique. Avec des nouvelles mesures que le gouvernement prend contre la fraude aux allocations, on espère que Moungalla se verra couper son RSA.