France : La police met la main sur 700.000 euros dans un appartement parisien des Sassou-Nguesso

0
1716





Les biens mal acquis ont plusieurs visages, pas seulement, immobiliers. L’élection présidentielle arrive à grands pas en février 2021 au Congo-Brazzaville. Et Denis Sassou-Nguesso, le dictateur 5 étoiles, sera, une fois de plus, candidat à cette élection malgré le tollé que cela suscite au Congo et au sein de la diaspora congolaise en France. Pour contenir les contestataires et la mauvaise campagne de presse qui arrive, le dictateur se prépare comme il peut.




Sur la base d’informations très fiables qui lui ont été fournies, la police française a fait une descente surprise et très fructueuse au domicile du dictateur 5 étoiles situé 2, avenue Frédéric Le Play, dans le 7e arrondissement de Paris. Elle a pu mettre la main sur près de 700.000 euros (460 millions de F CFA) en argent liquide, qui étaient planqués dans une cave.




Cette adresse était l’une des nombreuses caches d’argent de la cellule parisienne de la communication du dictateur 5 étoiles et animée, comme on sait, par l’acheteuse de l’appartement 32G de la Trump Tower, à savoir, Claudia Lemboumba Lepandou Sassou-Nguesso, fille du dictateur et sa conseillère en communication. Nous vous recommandons, par ailleurs, fortement, la lecture du numéro 490 d’octobre d’Afrique Education, qui contient de très bonnes informations sur Claudia et la façon dont elle a acquis son somptueux appartement chez les Trump à New York. Ce numéro sera mercredi, 7 octobre chez les marchands de journaux notamment français.




C’est donc l’argent qui sert à la corruption des journalistes. Autrement dit, quand un média français parle bien du Congo-Brazzaville par les temps qui courent alors que même le FMI rechigne à lui accorder un véritable crédit à cause de sa très mal-gouvernance et de ses multiples dettes cachées dont les fonds alimentent l’enrichissement du clan familial, qu’on ne se pose pas de question. Notre source suggère que les 700.000 euros trouvés aidaient à acheter le silence des médias et de certains responsables politiques corrompus français.

Bienvenu Mabilemono