Ethiopian Airlines a atterri ce jeudi à Brazzaville malgré l’interdiction du gouvernement

0
6810




Dans une note publiée il y a quelques jours, le gouvernement du Congo avait adopté quelques mesures contre la propagation du Coronavirus après le premier cas déclaré en provenance d’Europe par un vol de la compagnie éthiopienne. Parmi ces mesures figuraient celle de l’interdiction des vols en provenance des pays à risque. Addis-Abeba, hub d’Ethiopian Airlines est le carrefour entre l’Asie et l’Europe, les deux épicentres du coronavirus.

Dans la foulée de cette interdiction, la direction de la compagnie aérienne éthiopienne demandait au gouvernement congolais une autorisation afin que ses passagers bloqués dans les pays à risque regagnent le Congo. Une requête qui a suscité un tollé de la population congolaise qui soupçonne cette compagnie avec la française Air France de ramener des malades au Congo.




Bien que bon nombre des congolais ne prennent jamais au sérieux les décisions du gouvernement excepté dans les affaires de sûreté intérieure, le bénéfice du doute était au moins accordé.

Mais, ce mardi 19 mars 2020, les habitants de Brazzaville ont vu sur leur ciel, un Boeing d’Ethiopian Airlines prendre sa descente sur l’aéroport de Maya Maya. Une source aéroportuaire rapporte que parmi les passagers, un grand nombre provienne de la Chine, France, Allemagne, Italie et Espagne, des foyers du Coronavirus.




Tout les passagers ont rejoint tranquillement leurs domiciles sans qu’aucune restriction de leur soit imposée. Ainsi va le Congo, un pays des slogans et discours.