Espagne: l’extrême droite entre pour la première fois dans un gouvernement régional

0
233

Le premier exécutif régional d’Espagne dans lequel l’extrême droite va gouverner, au côté des conservateurs, a obtenu lundi le feu vert du parlement régional de Castille-et-León. C’est un fait sans précédent en plus de quatre décennies depuis le retour de la démocratie dans le pays.

Alfonso Fernández Mañueco, du Parti populaire (PP), va gouverner en coalition avec le parti d’extrême droite Vox la Castille-et-León, région rurale de 2,4 millions d’habitants située au nord de Madrid, et fief de la droite depuis 35 ans. Vox disposera de trois « ministères » régionaux et prendra également la présidence du parlement régional.

C’est une première pour ce parti qui, jusqu’alors, avait été au plus un soutien parlementaire d’exécutifs régionaux. En février, lors des élections anticipées en Castille-et-León qui ont vu la victoire du PP, Vox a remporté 13 sièges sur 81, alors qu’il n’en détenait qu’un seul. De quoi obtenir, avec les conservateurs, la majorité absolue.

« Ce gouvernement de coalition [est] une alternative possible pour toute l’Espagne », a déclaré aux journalistes le leader de Vox, Santiago Abascal, qui ne cache pas son ambition de répéter l’opération dans d’autres régions du pays, voire au niveau national lors des prochaines élections générales, qui auront lieu dans moins de deux ans.

Vox, accusé d’être nostalgique de Franco

Dans un pays décentralisé où les communautés autonomes disposent de larges pouvoirs, Vox, parti ultranationaliste et anti-immigration que ses détracteurs accusent d’être nostalgique de la dictature de Franco (1939-1975), pourrait faire de cette région un laboratoire d’idées. « Nous ne cachons pas l’inquiétude du gouvernement face au fait que l’extrême droite soit en responsabilité dans le gouvernement » de Castille-et-León, a réagi à la chaîne Antena 3 la porte-parole du gouvernement central de gauche, Isabel Rodríguez, critiquant le fait que « la droite espagnole embrasse l’extrême droite ».

Vox a été fondé en 2014 et ses résultats électoraux ont été marginaux jusqu’à son entrée en force fin 2018 au parlement d’Andalousie, dans le sud du pays, bastion de gauche et région la plus peuplée d’Espagne. Lors des élections législatives de 2019, Vox est devenu la troisième force au niveau national, derrière les socialistes et les conservateurs, avec 52 députés sur les 350 que compte le Congrès espagnol.

(Avec AFP)