Education : la Fenatrec plaide pour la revalorisation du métier d’enseignant

0
433

Dans le cadre de la célébration, le 5 octobre, de la Journée mondiale de l’enseignant, la Fédération nationale des travailleurs de l’enseignement du Congo (Fenatrec), structure affiliée à la Concertation pour la revalorisation de la profession d’enseignant (CRPE) a fait état des différents problèmes que rencontre cette catégorie professionnelle.

La déclaration de la Fenatrec, lue par le secrétaire général de cette structure, Christophe Mongo Ondiala, met en valeur le talent des enseignants.

« Etre enseignant, c’est avoir la chance unique de transformer durablement la vie des autres en contribuant à façonner un avenir durable et en favorisant l’épanouissement de chacun. Pour autant, le monde est confronté à une pénurie d’enseignants sans précèdent, aggravée par une dégradation de leurs conditions de travail et surtout de leur statut », souligne la déclaration.

Les membres de la Fenatrec ont profité de cette journée pour demander l’application des recommandations de la vingt-cinquième session du conseil national de l’enseignement préscolaire, primaire et secondaire dont le plaidoyer pour une augmentation du quota de recrutement du personnel enseignant et administratif ; la tenue régulièrement des commissions administratives paritaires en guichet unique ; la mise en place d’une plateforme interministérielle chargée d’examiner les préoccupations des enseignants, et autres.

Notons que la Journée mondiale des enseignants a été célébrée cette année sur le thème « Les enseignants dont nous avons besoin pour l’éducation que nous souhaitons : l’impératif mondial de remédier à la pénurie d’enseignants ». Cette journée commémore la signature de la recommandation entre l’Organisation mondiale du travail et l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture concernant la condition du personnel enseignant de 1966 qui fixe les critères de référence relatifs aux droits et aux responsabilités des enseignants ainsi que les normes fixant leur formation initiale et continue, leur recrutement, leur emploi et les conditions d’enseignement et d’apprentissage.