Education: 816 élèves présentent des problèmes oculaires

0
240

Dans un rapport présenté le 7 décembre à Brazzaville par l’association dénommée « Viens et vois » que dirige Emerson Massa, des apprenants des établissements scolaires publics et conventionnés du sous-secteur de l’enseignement éprouvent des difficultés de lecture pendant des cours dans les salles de classe.

Au total, 816 apprenants ont présenté des problèmes oculaires dont 265 au primaire, 305 au collège, 230 au lycée et 16 dans les écoles conventionnées.

La campagne de détection des malvoyants et aveugles s’est déroulée du 7 au 18 novembre dernier, en partenariat avec la Mission évangélique braille, Suisse.

La descente a été effectuée simultanément par sept équipes conduites par des aveugles de l’association dans cent dix-sept écoles de la partie Nord, du centre et du Sud.

Il s’agit notamment des écoles primaires Trois martyrs A et B, Gaston-Lenda, Congo-Chine, lycées Thomas-Sankara, Antonio-Agostinho-Neto, Savorgnan-de- Brazza, complexe Révolution-Ngampo-Olilou, les collèges Fraternité, Trois glorieuses, Nganga-Edouard ainsi que les écoles conventionnées Anne-Marie- Javoueh, école protestante de Moungali A et B.    

L’objectif était de repérer les enfants déficients visuels afin de les scolariser à l’unique école inclusive spécialisée, située à Kintélé, dans le département du Pool. Le message au centre de la communication a été la définition d’un malvoyant et de l’aveugle, l’acceptation de cette catégorie de personnes, la scolarisation ainsi que la reconnaissance de leurs capacités à contribuer au développement d’un pays.

Le président Emerson Massa a profité de cette occasion pour informer les élèves de l’existence de l’école inclusive qui reçoit des aveugles, les malvoyants et les valides.

« Vous pouvez avoir des aveugles dans vos familles. Ne les négligez pas, ce sont des personnes comme toute autre. Ils ont des capacités d’ étudier et de devenir des responsables en apportant leur pierre à l’édifice», a-t-il indiqué, ajoutant  qu’« il y a des fiches de renseignement permettant de contacter l’association en cas de défection d’une des personnes de cette catégorie en âge de scolarisation identifiée ».  

Du côté des apprenants, l’étonnement et le doute planaient sur leur visage en regardant s’exprimer des aveugles qui ont su capter leur attention à travers l’échange.

A cet effet, les élèves de l’école primaire ont informé la délégation de l’existence de leurs frères malvoyants et aveugles abandonnés dans les maisons. Par ailleurs, ceux du collège ont émis le souhait à cette catégorie de personnes de s’armer de courage car elles ne sont pas finies et la société a besoin d’eux. 

Pour sa part, le proviseur du complexe Révolution, Firmin Moungala, a souligné le manque d’information aux parents pour l’éducation de ces enfants.  « La campagne de sensibilisation a été la bienvenue pour les élèves et le personnel enseignant. Nous avons pris l’engagement de relayer le message aux familles et dans les quartiers pour les réveiller à sortir de l’isolement ces enfants qui portent des talents non négligeables », a-t-il indiqué.    

Notons que l’école inclusive le Complexe scolaire Emmaüs est une initiative de l’association « Viens et vois », construite grâce à l’appui financier de la Mission évangélique braille, Suisse. Elle a ouvert ses portes aux enfants en 2019.  

La campagne effectuée est conforme à l’Objectif de développement durable 4 en vue d’assurer l’accès de tous à une éducation de qualité ainsi que promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie .