Economie forestière : Lancement du projet du système de conformité et de vérification de la légalité du bois

0
163




La ministre de l’Economie forestière, Mme Rosalie Matondo, a lancé le 7 octobre à Brazzaville, le projet «Etat des lieux et tests de terrain pour  le déploiement du système informatique de vérification de la légalité (Sivl) auprès des parties prenantes impliquées dans le système de vérification de la légalité (Sivl) », en vue de permettre à l’ensemble des acteurs du domaine forestier d’avoir une gestion efficace et efficiente des données de la légalité et la traçabilité du bois sur le marché européen.




Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre d’un protocole d’accord signé avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), est financé par l’Union européenne (Ue) à la somme de 67 millions 740 mille Fcfa pour une durée de quatre mois.

Pour la ministre de l’Economie forestière, le lancement de ce projet est un outil majeur de garantie de légalité et de traçabilité, donc de transparence dans la gestion des forêts au Congo. Il constitue également  une nouvelle étape franchie dans la mise en œuvre de l’accord de partenariat volontaire (Apv).

 Mme Matondo s’est dit confiante de l’aboutissement de ce projet qui marquera l’achèvement de la dernière étape du déploiement de Sivl concernant les modules de traçabilité.

De son côté, l’ambassadeur de l’Ue, M. Raul Mateus Paula, a dit que le Sivl est l’un des piliers du système de vérification de la légalité. Selon lui, ce projet est crucial, puisqu’il va permettre de réaliser un état des lieux des capacités humaines, techniques et matérielles des entités utilisatrices du Sivl, en vue d’une prise en main efficace.




Pour sa part, la représentante par intérim de la Fao au Congo, Mme Micaela Mapoues De Sousa, a fait savoir que cette gestion, qui ne doit cesser de s’améliorer, vise à donner toute sa valeur à la forêt, à sa production et aux activités qu’elle héberge.

Les activités programmées dans le cadre de ce projet commenceront  le 11 octobre prochain, a-t-on appris.

(ACI/Audrey Sounguika)