Dakar : une étudiante congolaise enceinte de son oncle du Congo qui paie ses études

0
1767

Alors qu’à Brazzaville, le pédophile incestueux et vice maire de la capitale, Guy Marius Okana a pris la tangente aidé par les siens, après avoir abusé sexuellement de sa fille adoptive de 17 ans, un autre responsable du régime est cité à Dakar au Sénégal dans une affaire de grossesse sur sa propre nièce. Cyntia A, âgée de 21ans et étudiante en banques et finances est enceinte de son oncle, haut responsable au protocole de la présidence de la république. Ce dernier est celui qui finance ses études et l’a envoyé à Dakar il y a deux ans.

Stupéfaction et consternation entre les proches de l’étudiante congolais Cyntia A après avoir appris que l’auteur de sa grossesse n’est entre autre que son propre oncle bien connu d’eux pour ses nombreuses visites à Dakar à sa nièce. On sait désormais que ses voyages à Dakar étaient motivés par le sexe avec sa propre nièce qu’il a transformé à sa maîtresse.

Il y a deux ans, cet oncle qui est haut responsable au service du protocole présidentiel a décidé après son Bac d’envoyer à Dakar Cyntia A poursuivre ses études supérieures. Le système scolaire congolais étant à terre.

En réalité, ce voyage à Dakar cachait bel et bien un plan malicieusement établi d’exercer un chantage sexuel sur sa nièce en terrain neutre loin de la famille. Une fois Cyntia installée, l’oncle a commencé à faire des vas et viens dit-on pour suivre de près sa vie estudiantine.

Au lieu de prendre une chambre d’hôtel, l’oncle logeait dans la même chambre que sa nièce attirant l’attention de ses colocs. A juste titre, il avait obligé à sa nièce de ne pas cohabiter avec les congolaises, mais des Gabonaises.

C’est lors de ses voyages qu’il a convaincu sa nièce que dans la coutume Mbochis, ils pouvaient avoir des relations sexuelles. Il a fait voir à Cyntia tous les sacrifices financiers consentis pour l’envoyer à Dakar contrairement à son propre fils qui est resté à Brazzaville.

« En deux ans, cet oncle incestueux est venu au moins une dizaine de fois visiter sa nièce à Dakar » fait remarquer l’une des Gabonaises qui cohabite avec Cyntia. Toutes ses étudiantes croyaient être en face d’un oncle très soucieux de la scolarité de sa nièce, mais ce n’était juste qu’un obsédé de ses fesses.

A ses proches, Cyntia confie que l’oncle refuse qu’elle avorte et qu’il lui aurait promis une continuité en France après sa licence avec leur enfant incestueux.