Cycle électoral: les jeunes de Makélékélé invités à faire preuve de responsabilité

0
365




Le collectif des plus jeunes élus du conseil départemental et municipal de Brazzaville qui a poursuivi le 26 décembre sa campagne de sensibilisation de la jeunesse à Makélékélé a invité les uns et les autres à faire preuve de responsabilité en cette période préélectorale.





Après Djiri, Ouenzé, Bacongo, Moungali et Poto-Poto, le tour était revenu le week-end dernier aux jeunes du 1er arrondissement de Brazzaville, Makélékélé, de recevoir la délégation des élus locaux conduite par Gilles Latran Ngabangui. Au fond de ces échanges, l’élection présidentielle de 2021, la politique du conseil départemental et municipal, ce qui se passe dans Makélékélé, la vaccination contre le Covid-19 et le message du président de la République sur l’état de la nation.Concernant l’élection présidentielle de mars prochain, les jeunes ont été invités à faire preuve de maturité pendant cette période pour ne pas se laisser manipuler par les hommes politiques. « La commission n’a pas bouclé la liste des candidatures. La discipline avant et après les élections : pourquoi se chamailler pendant la présidentielle alors que tout le temps nous vivons ensemble. Je ne vois pas pourquoi nous battre pour montrer que notre candidat est mieux. Je crois que nous aurons la maturité de ne pas tomber dans les erreurs du passé », ont déclaré en substance les conseillers.




Les participants ont aussi souligné la nécessité de trouver une solution alternative au siège de la mairie, incendié en 2016.  Quant au banditisme urbain communément appelé « Bébés noirs », les conseillers ont indiqué que le maire de la ville faisait aussi des propositions à la police pour diminuer l’ampleur du phénomène.




S’agissant du vaccin covid-19, Gerry Mbimba, Gilles Latran Ngabangui et Stevy Ekeli qui a rejoint le collectif ont assuré l’assistance qu’une commission sera mise en place pour étudier la faisabilité si l’efficacité du vaccin est prouvée et que cela s’impose. Le paiement de l’allocation d’urgence Covid-19 est aussi invité aux échanges. Selon ces trois élus indépendants, dans la faisabilité, le nombre de bénéficiaires s’est avéré plus élevé qu’attendu. En effet, rien que pour l’arrondissement 9 Djiri où Gilles Latran Ngabangui et Stevy Ekeli sont élus, le nombre de bénéficiaires se chiffre à 37 000 et 43 000 pour Makélékélé. Du coup, l’enveloppe prévue s’est avérée insignifiante. Bref, le gouvernement s’attèlera à payer graduellement pour atteindre l’essentiel.